A l'avenir, il est probable que le bois connaisse enfin un regain d'intérêt du fait de l'importance de son exploitation pour le climat et de la raréfaction des ressources fossiles importées. L'exploitation du bois est centrale pour le maintien de forêts stables et diversifiées et pour le maintien d'une valeur ajoutée dans la région. Il s'agit donc de disposer de données étayées sur le potentiel réel offert par la forêt jurassienne dans le cadre d'une gestion durable.
 

Il n'est pas si simple d'évaluer le potentiel durable de bois exploitable (volume de bois pouvant être prélevé en pratiquant une sylviculture proche de la nature, en répondant aux différentes attentes de la société). Les avis sont partagés concernant l'accroissement effectif et le potentiel d'exploitation du bois. Par rapport à la situation actuelle, certains milieux craignent une plus importante exploitation du bois, alors que les données d'inventaires et études valident un potentiel non utilisé disponible en forêt.

Une étude au niveau suisse et une autre au niveau du Canton du Jura ont donc eu pour but d'analyser les différentes données statistiques disponibles (accroissement, exploitation passées…) et de proposer un calcul du volume potentiel. Ce calcul s'établit sur la base de l'accroissement réel de la biomasse, duquel il faut déduire tous les volumes non utilisables pour différentes raisons (forêts inaccessibles, bois laissé sur place, création de réserves forestières, forêts dévolues à la protection contre les dangers naturels ou à la détente du public, coûts d'exploitation trop élevés, etc.).

Pour la Suisse et le Jura, les études montrent un potentiel non exploité (+10 à 20% d'exploitation annuelle réalisable, voire souhaitable). La politique forestière devra prendre en considération ce fait afin de garantir toutes les fonctions de la forêt et notamment d'améliorer la plus-value réalisée dans la région par la filière forêt-bois. Le principal facteur de décision pour une exploitation par les propriétaires de forêts réside cependant dans le marché du bois.