Dans le but de garantir la sécurité des personnes et d'assurer la qualité du travail ainsi que de préserver le peuplement et le sol forestier lors des travaux en forêt, une formation minimale des ouvriers actifs en forêt est exigée par la législation (art. 40 de la loi cantonale sur les forêts).
 

La formation minimale à la sécurité au travail a pour objectif de transmettre aux personnes sans formation forestière les compétences nécessaires pour réaliser des travaux à la tronçonneuse et des travaux de débardage en respectant les règles de sécurité. Ces compétences incluent la connaissance de ses propres limites. Une telle démarche ne remplace nullement une véritable formation professionnelle. Cette formation minimale comprend deux orientations : le bûcheronnage et le débardage.

La formation dans le domaine du bûcheronnage dure au total 10 jours. Elle comprend le module E28 «Bases du bûcheronnage» (5 jours) et le module E29 «Bûcheronnage pour avancés» (5 jours). Le second module doit être suivi dans les 5 ans suivant le premier module.

La formation dans le domaine du débardage dure au total 9 jours. Elle comprend, elle aussi, le module E28 «Bases du bûcheronnage» (5 jours), plus le module E30 «Débardage du bois par traction au sol» (4 jours), qui doit être suivi dans les 5 ans suivant le premier module.

A la fin de chaque module, le participant est soumis à un contrôle des compétences.

Pour pratiquer contre rémunération sur le territoire cantonal, la personne ayant réussi le ou les modules de formation doit solliciter une attestation cantonale auprès de l'Office de l'environnement (art. 22 et suivants de l'Ordonnance cantonale sur les forêts, RSJU 921.111.1).

Les personnes effectuant des coupes de bois dans leurs propres forêts ne sont pas astreintes à une formation minimale.

L'Office de l'environnement, par ses forêts domaniales et sur mandat de l'EFS (économie forestière suisse), peut mettre sur pied différents cours de bûcheronnage (notamment les modules E28, 29, 30).