Laboratoire souterrain du Mont Terri Laboratoire souterrain du Mont Terri Laboratoire souterrain du Mont Terri

Le Laboratoire du Mont Terri est un projet international de recherches scientifiques dans le domaine du stockage géologique profond. Sous l'égide de la Confédération (swisstopo), les partenaires ont pour but d'étudier les possibilités de stockage de déchets radioactifs de haute activité dans les roches argileuses de type aaléniennes affleurant dans la galerie de sécurité du tunnel autoroutier du Mont Terri, entre Saint-Ursanne et Courgenay. Le stockage de tout déchêt radioactif est toutefois formellement interdit sur le site, qui ne peut être exploité qu'à des fins de recherche scientifique.  

En 1995, le Consortium de recherches regroupé au sein du Projet Mont Terri a demandé l'autorisation à la République et Canton du Jura de pouvoir mener des études dans les argiles aaléniennes situées dans le secteur du tunnel A16 du Mont Terri. Le canton du Jura a autorisé le consortium à effectuer ces recherches en interdisant toutefois le stockage de tout déchet radioactif sur le site. De plus, le canton exige une transparence absolue dans le programme scientifique et dans l'information du projet.

Le canton du Jura, propriétaire du site, octroie annuellement les autorisations pour ces recherches, sous réserve du respect par le Projet Mont Terri de la convention conclue entre le canton et la Confédération, convention qui fixe les modalités de gestion et d'exploitation du Laboratoire. Parmi les exigences du canton figure notamment la stricte interdiction de tout stockage de déchets radioactifs dans le site du Mont Terri. Le Gouvernement jurassien a notamment institué une Commission de suivi composée de membres de l'administration cantonale et présidée par un expert géologue qui suit de près les activités du Laboratoire.

Le Canton du Jura apporte sa contribution à la problématique du stockage des déchets radioactifs

Bases légales

La Convention du 13 janvier 2009 entre la Confédération helvétique, représentée par swisstopo, et le canton du Jura, définit les nouvelles modalités de gestion et de contrôle du Laboratoire. Quant à l'Accord tripartite du 13 janvier 2009, entre l'Office fédéral des routes, swisstopo et le canton du Jura, il règle les modalités relatives à la galerie de sécurité du tunnel autoroutier A16 du Mont-Terri.