Le 3 novembre 2011, le Gouvernement jurassien a adopté la nouvelle planification médico-sociale à l'horizon 2022. Celle-ci s'articule autour de trois axes prioritaires :

privilégier le maintien à domicile,
développer les centres de jour ainsi que les appartements adaptés et/ou protégés,
renforcer la prise en charge dans les lieux de vie des personnes souffrant de troubles cognitifs ou de maladies comme Alzheimer.

Suite à l'entrée en vigueur de la loi sur l'organisation gérontologique le 1er janvier 2011, le Gouvernement dispose de la base légale nécessaire pour planifier les besoins futurs de la population jurassienne de plus de 65 ans, qui selon les prévisions de l'Office fédéral de la statistique (OFS) devrait augmenter de 30% à l'horizon 2022.

La planification médico-sociale n'est pas figée et peut évoluer en fonction de nouvelles prévisions démographiques ou d'autres facteurs comme les nouvelles technologies. Une évaluation intermédiaire est prévue en 2017 afin de prendre en considération les effets de la mise en place du nouveau régime de financement des soins ainsi que les premiers effets de la présente planification.

Le 25 avril 2008, le Gouvernement jurassien avait déjà présenté son projet de planification médico-sociale à l'horizon 2015. Les constats de départ étaient les suivants:

  • un certain nombre de lits EMS sont actuellement occupés par des personnes qui nécessitent peu de soins et qui pourraient se trouver dans des structures plus légères telles que des appartements protégés ou à domicile
  • des plus en plus de personnes âgées souffrent de troubles cognitifs et nécessitent une prise en charge spécifique
  • des structures intermédiaires telles que les centres de jour ou les lits d'accueil temporaire sont insuffisants dans le Jura.

Les chiffres et le détail de ce projet de planification se trouvent dans les documents ci-dessous.