Après des travaux préliminaires, le Gouvernement jurassien a décidé de lancer un projet cybersanté. Celui-ci vise la mise en service d’une plateforme cantonale d’échange de données informatiques entre l’ensemble des partenaires de la santé et aussi le citoyen/patient.


Celte plateforme permettra à un professionnel de santé disposant simplement d’un ordinateur et d’une connexion Internet de recevoir ou de transmettre des informations concernant l’un de ses patients. Cela pourra concerner des documents écrits (par exemple une lettre de sortie), des images (par exemple une radiographie), ou des données (par exemple les allergies ou les vaccinations).

Le système sera entièrement facultatif pour le citoyen/patient. Les personnes souhaitant profiter du système devront donc donner leur consentement explicite sur la création d’un dossier électronique les concernant. Les citoyens/patients inscrits pourront accéder à leurs données via un portail Internet.

Bénéfices généraux attendus

  • Amélioration de la coordination des soins, avec la mise à disposition de la bonne information au bon moment pour les professionnels impliqués dans la prise en charge
  • Amélioration de la sécurité et de la qualité des soins, avec les informations à jour et disponibles pour les différents partenaires
  • Amélioration de l’efficience, avec par exemple la diminution des tâches faites à double. Ce qui pourrait entraîner une baisse des coûts
  • Amélioration de la transparence vis-à-vis du patient, puisque le patient a accès aux informations le concernant.

Concrètement, le projet est confié à au Service de la santé publique, en collaboration avec le Service de l’informatique, sous la responsabilité d’un comité de pilotage auquel participent les différents partenaires de la santé. Le préposé à la protection des données est également associé.

Le projet se situe également dans le prolongement de la stratégie cantonale de cyberadministration, initiée en 2008, et concrétisée en particulier par le guichet virtuel sécurisé. Des synergies sont prévues notamment au niveau de l’identification des utilisateurs et du portail d’accès.

La vision globale du projet peut se résumer ainsi:

Sous réserve de l’accord du citoyen/patient, améliorer la mise à disposition d’informations auprès des différents acteurs de la santé, dont le citoyen/patient lui-même, dans le but d’améliorer la sécurité, la qualité, l’efficacité et l’économicité des soins. Cela via l’utilisation d’une plateforme électronique d’échange de données et d’un portail d’accès à un dossier électronique du patient garantissant la protection des données.