La validation des acquis de l'expérience permet à des collaborateurs expérimentés, qui ne bénéficient pas d'une formation certifiée dans leur domaine d'activité, de faire reconnaître tout ou partie de leurs compétences opérationnelles en lien avec une profession moyennant l'élaboration d'un dossier de preuves (bilan de compétences). Ce dossier est tout d'abord soumis à un collège d'experts. Un entretien de vérification a ensuite lieu avec ces mêmes experts. Si le niveau du CFC n'est pas atteint pour certaines compétences, la personne a cinq ans dès la délivrance de l'attestation pour les acquérir par des formations complémentaires, stages, coaching, etc. Le fonds encourage ce type de démarche et soutient, par le versement d'indemnités, les entreprises qui s'y engagent.

L'entreprise qui contribue au fonds perçoit CHF 200.- par jour de travail mis à disposition de son employé pour les actions suivantes:

  • entretiens au portail d'entrée;
  • réalisation du dossier de validation des acquis de l'expérience;
  • entretiens d'évaluation;
  • compléments de formation.

L'indemnité se fonde également sur les frais facturés pour cette procédure pris en charge par l'entreprise. Le montant maximal par candidat pour l'ensemble de la procédure, débouchant à l'obtention du certificat fédéral de capacité (CFC), est de CHF 4'000.-.

Pour recevoir l'indemnité, l'entreprise doit remettre le formulaire correspondant à l'administration du fonds au plus tard 4 mois après la fin de la procédure.