Rapport 2014 sur les finances communales: nette amélioration sauf pour le niveau d’endettement.

Les indicateurs financiers des communes jurassiennes ont enregistré une nette amélioration en 2014. Les rentrées fiscales ont augmenté de près de 10 millions de francs et la capacité d’autofinancement s’est améliorée. Les principales tendances, issues du rapport sur les finances communales pour l’exercice 2014 publié pour la quatrième année consécutive par le Délégué aux affaires communales, laissent également apparaître une hausse de l’endettement brut à 615 millions de francs, un niveau jugé critique.

Dans les points positifs à relever, les rentrées fiscales ont progressé de près de 10 millions de francs, grâce principalement à l’amnistie fiscale. Cette évolution favorable permet d’améliorer le taux de capacité d’autofinancement, qui passe de 10.3% en 2013 à 11.8% lors de l’exercice 2014 considéré comme moyen.

Point négatif, l’endettement communal brut subit encore une augmentation de 614'013 francs, ce qui le porte au 31 décembre 2014 à plus de 546 millions de francs. En revanche, l’endettement brut par habitant enregistre une diminution de 62 francs et s’élève à 7'541 francs. Cette diminution s’explique par l’augmentation de la population jurassienne.

Dans le calcul de l’endettement brut, il n’est pas tenu compte des engagements courants, des engagements particuliers ni des dettes des syndicats. Concernant ces dernières, elles sont également de la responsabilité des communes-membres de ces syndicats. En tenant compte également de ces engagements, le total s’élève à presque 615 millions de francs, soit 8'493 francs par habitant.

Les incidences de la péréquation financière sur les résultats de fonctionnement relèvent que sans péréquation financière, les deux catégories de communes de moins de 500 habitants (24 administrations pour un bassin de population de 6'428 habitants), ne parviendraient pas à subvenir au ménage communal.