Finances communales : les indicateurs financiers s’améliorent

Pour la 1ère fois depuis 1985, l’endettement brut des communes jurassiennes enregistre une diminution en 2015. Dans son rapport sur les finances communales 2015, le Délégué aux affaires communales constate en outre que les indicateurs financiers des communes jurassiennes s’améliorent une nouvelle fois. La situation favorable permet enfin de constater aussi que seules trois communes sont en situation de découvert en 2015, contre 12 en 2012.

L’endettement communal brut enregistre une diminution de 8,7 millions de francs, ce qui le porte au 31 décembre 2015 à 537 millions. Par conséquent, l’endettement brut par habitant passe de  7'541 à 7'383 francs. Cette diminution s’explique aussi par l’augmentation de la population jurassienne, précisément de 372 habitants de plus à fin 2015.

Dans le calcul de l’endettement brut, il n’est pas tenu compte des engagements courants, des engagements particuliers ni des dettes des syndicats. Concernant ces dernières, elles sont également de la responsabilité des communes-membres de ces syndicats. En tenant compte également de ces engagements, le total s’élève à presque 609 millions de francs, soit 8'367 francs par habitant. Il serait intéressant que l’ensemble des cantons suisses procèdent également ainsi afin d’obtenir des comparaisons plus pertinentes en matière de dettes communales.

Les incidences de la péréquation financière sur les résultats de fonctionnement relèvent que sans péréquation financière, les communes de moins de 500 habitants (25 administrations pour un bassin de population de 6'441 habitants), ne parviendraient pas globalement à subvenir aux besoins financiers communaux.

Enfin, à propos des indicateurs financiers, ils évoluent positivement ces dernières années mais principalement en raison d’éléments extraordinaires, comme l’amnistie fiscale. Partant et globalement, les communes jurassiennes se doivent d’être prudentes et le Gouvernement les invite à une gestion plus rigoureuse des deniers publics notamment à l’égard d’importants investissements à venir.