Les alarmes privées reliées via un centre collecteur (catégorie II) ou directement à la police cantonale jurassienne (catégorie I) sont soumises au Règlement concernant les centrales et les systèmes d’alarme (Parution JO41 – 26.11.2003)

Sont appelés centres collecteurs d’alarme, les organismes privés qui reçoivent les informations d’alarme transmises par un dispositif installé chez un bénéficiaire, en vue de demander l’intervention de la police cantonale. Les centres sont tenus de communiquer à la police appelée à intervenir, la liste des dispositifs reliés.

Les raccordements reliés à la police cantonale sont prioritairement accordés aux établissements exposés en raison de leur activité, tels que banques, offices postaux et d’encaissement, services de l’Etat ou des communes, exploitations artisanales ou industrielles.

Les installations de propriétés privées, de commerces en général et des bijouteries en particulier ne sont raccordés, en catégorie I, que dans des cas exceptionnels, notamment si :

-la vie ou la santé de personnes est exposée à un danger concret
-des objets d’art de grande valeur ou des biens culturels irremplaçables doivent être protégés
-les ouvrages sont exposés, de par leur situation ou leur fonction, à un danger particulier.

Emoluments en matière de gestion de dossier d'alarme :

Alarme catégorie I : CHF 700.00 (comprend l’établissement du dossier et l’abonnement annuel), ensuite facturation annuel de CHF 430.00. En cas d’intervention CHF 270.00 dès la troisième intervention pour alarme.

Alarme catégorie II : CHF 350.00 (comprend l’établissement du dossier et l’abonnement annuel), ensuite facturation annuel de CHF 215.00. En cas d’intervention CHF 270.00 dès la troisième intervention pour alarme.

Alarme non reliée à la police cantonale et non reliée à un centre collecteur (par exemple, une personne ou une entité qui a relié son alarme sur non téléphone portable et qui sollicite la police pour la levée de doute) : CHF 270.00 dès la première intervention pour alarme.

Pour de plus amples renseignements, il y a lieu de contacter le bureau AAES.