Forte baisse du nombre de cambriolages dans le Jura en 2016

La Police cantonale jurassienne a présenté lundi 27 mars 2017 des chiffres 2016 en légères baisses avec 3’370 infractions au Code pénal en 2016 contre 3’608 en 2015 (-7%). Fait réjouissant, le nombre de cambriolages est en forte baisse (-25%). La statistique laisse apparaître une fréquence des infractions toujours inférieure à la moyenne suisse. Le taux d’élucidation pour les infractions au code pénal atteint 41.5% dans le Jura (38.7% en 2015) contre 35.3% en moyenne suisse. Il s’agit du meilleur taux d’élucidation pour le Jura depuis la création de la statistique policière de l’office fédéral en 2009.

Dans le détail, 269 infractions à la Loi sur les stupéfiants ont été commises en 2016 (-44%), avec un taux d´élucidation de 98.9%, 285 infractions à la Loi sur les étrangers (+35%, taux d´élucidation 100%) et 99 infractions à d´autres lois fédérales (-20%, taux d’élucidation 96.0%).

Sur le plan géographique et au niveau de la fréquence et de l´évolution des infractions, le Jura recense 3´370 infractions, soit une fréquence de 46,3 infractions pour 1’000 habitants (49.8%o en 2015), alors que la moyenne suisse est de 56.2%o. 2028 infractions au Code pénal ont été commises dans le district de Delémont (fréquence de 53.5%o), 980 dans le district de Porrentruy (fréquence de 39.9%o) et 362 aux Franches-Montagnes (fréquence de 35.1%o). Les trois districts se situent donc en-dessous de la moyenne nationale.

Concernant le nombre d´infractions contre la vie ou l’intégrité corporelle, il est pour 2016 de 245 affaires avec un taux d’élucidation de 93.9%. En 2016, il y a eu 1 tentative d´homicide contre 2 tentatives et un meurtre en 2015 (taux d´élucidation 100%). Les violences graves sont en nette diminution (5 infractions en 2015 contre 1 en 2016).

Les violences domestiques sont en nette augmentation (+91%) passsant de 101 infractions à 198 infractions alors qu’au niveau suisse, elles progressent de 2%. Dans ce domaine, il y a une diminution des violences graves, par contre une forte augmentation des  infractions de calomnies, diffamations, injures, menaces et voies de faits. Les chiffres sont cependant dans la moyenne nationale.

Le nombre d’infractions contre le patrimoine est également en baisse de 10%, pour un total de 2´083 infractions (2´320 en 2015). Les vols ont diminué (-12%). Au niveau suisse leur baisse est de 9%. En 2016, les vols par effractions sont en nette régression (-25%) alors qu´au niveau suisse, ils reculent de 13%. Le Jura a encore été principalement impacté en 2016 par la criminalité itinérante provenant des pays de l´Est et à l´origine de délits sériels principalement sur les mois de novembre et décembre. Le taux d´élucidation pour les vols par effraction est de 30.3%, alors qu’au niveau suisse, il est de 15%. Le haut taux d’identification est lié au développement du renseignement forensique et à l’analyse proactive. De nombreuses identifications et interpellations ont été faites en 2016 ayant contribué à la diminution des cambriolages. L’année 2016 a été marquée par les cambriolages de bancomats en zone frontière.

Le nombre de brigandages en 2016 est identique à 2015, soit 4 affaires  (pour rappel : 4 en 2015, 7 en 2014, 15 en 2013, 24 en 2012). Le taux d'élucidation des brigandages reste très élevé et se situe à 50%. Aucun brigandage avec lésions corporelles graves n´a été commis sur territoire jurassien en 2016.

Les infractions contre l’honneur, le domaine secret ou privé ont encore progressé (+10%), soit 249 cas en 2016 contre 226 en 2015.

Les infractions contre l’intégrité sexuelle ont augmenté de 63% pour passer de 27 infractions en 2015 à 44 en 2016. 2015 avait été une année particulièrement basse dans les infractions pour ce titre du code pénal. Les chiffres 2016 sont pratiquement les mêmes que ceux des années 2012, 2013 et 2014. Au niveau suisse, on relève pour 2016 une augmentation de 8% des infractions contre l´intégrité sexuelle par rapport à 2015.

Le nombre total des infractions à la loi sur les stupéfiants est en nette diminution (-44%) et 269 infractions en 2016 contre 484 en 2015. La politique criminelle 2016 en matière de stupéfiants a été de mettre l’accent sur le démantèlement de trafics « graves » . L’année 2016 a été marquée par la plus grande saisie de stupéfiants réalisée sur le territoire cantonal (16kg d’amphétamines). Les amendes d’ordre en matière de stupéfiants sont par contre stables en 2016 par rapport à 2015.

Les chiffres et le bilan 2016 sont très bons. La police cantonale jurassienne relève une excellente collaboration avec ses partenaires suisses et étrangers.