La Semaine d'actions contre le racisme 2017

Semaine d'actions contre le racisme 2017 Semaine d'actions contre le racisme 2017 Papillon Semaine d'actions contre le racisme 2017

La Semaine jurassienne contre le racisme aura lieu du 22 au 26 mars 2017. A cette occasion, le Bureau de l’intégration des étrangers et de la lutte contre le racisme (BI) propose un programme s’articulant autour de deux temps forts : la pièce de théâtre Dans la mer il y a des crocodiles et la manifestation interculturelle La Croisée des migrants.

Dans la mer il y a des crocodiles

Dans la mer il y a des crocodiles Dans la mer il y a des crocodiles Affiche Dans la mer il y a des crocodiles

Le public est convié les 22 et 23 mars à 20h00, au Forum St-Georges à Delémont, à assister à la pièce de théâtre Dans la mer il y a des crocodiles, interprétée par la compagnie Act&Scène. Ce spectacle raconte l’histoire vraie d’un enfant contraint de quitter l’Afghanistan et ses proches. Seul, il entreprendra un voyage qui durera cinq ans et l’amènera à Turin où il sera finalement accueilli par une famille.

A travers cette pièce de théâtre qui aborde un thème d’actualité, le BI souhaite sensibiliser le public à la dure réalité des mineurs non accompagnés. Un apéritif offert à l’issue de chacune des représentations publiques sera l’occasion d’échanger sur cette thématique.

Trois représentations scolaires permettront également à plus de 350  élèves et étudiants des écoles secondaires I et II d’y assister.

Les billets sont en prévente sur le site du CCRD.

La Croisée des migrants

La Croisée des migrants La Croisée des migrants Affiche Croisée des migrants 2017

Pour sa quatrième édition, La Croisée des migrants clôturera la Semaine d'actions contre le racisme, le week-end des 25 et 26 mars 2017. Empreinte de convivialité, cette manifestation, bisannuelle, a pour but de favoriser la rencontre et l’échange entre les différentes cultures.

Comme à l'accoutumé, les communautés étrangères se mobilisent afin d'offrir un programme festif et haut en couleurs pour permettre au public de découvrir des saveurs culinaires d’ailleurs et d’ici et de se laisser entrainer au rythme des danses, des chants et de la musique de plusieurs régions du monde.

L'accent sera mis cette année sur les ateliers culturels, qui seront l'occasion pour les communautés étrangères de faire découvrir au public les richesses de leur région et de leur culture. De nombreuses animations sont à venir découvrir en famille. Tandis que les enfants apprécieront des activités ludiques telles que la piñata et les contes africains, les adultes pourront apprendre à confectionner des rouleaux de printemps ou déguster une Kémada.

Le public pourra également tourner la Roue du respect. Ce jeu interactif vise à informer les participants sur ce que représente la discrimination, tout en suscitant leur réflexion sur cette thématique.

Par ailleurs, les communes sont des partenaires importants dans le processus d'intégration des étrangers et le BI tient à les associer à cette manifestation. Cette année, la commune de Saignelégier est l'invitée d'honneur. Le chef-lieu franc-montagnard complétera le programme de la Croisée des migrants par la venue de la clique d’enfants Les P’tits Taignons lors de la partie officielle et ainsi que par l’interprétation de la chanteuse d’origine brésilienne Mildred Aubry.

L’entrée est libre.

Programme des représentations folkloriques

Programme des ateliers culturels

Semaine de lutte contre le racisme

En 1966, l'Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 21 mars Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale afin d'inviter la communauté internationale à lutter contre toutes les formes de discrimination raciale. Pour célébrer cette journée, le Bureau de l'intégration des étrangers et de la lutte contre le racisme met en place, chaque année, des actions de sensibilisation visant un public très hétéroclite.

Prévention du racisme

Les discriminations et le racisme sont des freins conséquents au processus d'intégration des personnes étrangères. Le canton du Jura souhaite que tout témoin ou victime d'actes discriminatoires en lien avec sa nationalité, son origine, sa religion ou son ethnie puisse bénéficier d'une écoute et de conseils. De plus, des actions de prévention  sont mises en oeuvre, chaque année, afin de lutter activement contre les discriminations et le racisme.

Réseau de centres de conseil pour les victimes du racisme

Depuis 2016, le Bureau de l'intégration des étrangers et de la lutte contre le racisme fait partie du "Réseau de centres de conseil pour les victimes de racisme", qui compte 26 centres de conseil en Suisse. Ce partenariat comprend trois axes et objectifs :

  • Travail en réseau et échanges entre professionnels
  • Base de données DoSyRa
  • Rapport d'analyse

Le rapport annuel 2015 présente une analyse des incidents recensés et classés comme cas de discrimination raciale.

Le réseau de centres de conseil est né en 2005 d'un partenariat entre la Commission fédérale contre le racisme (CFR) et humanrights.ch.

Cadre légal

La discrimination et l'atteinte à la dignité d'une personne ou d'un groupe de personnes en raison de leur appartenance raciale, ethnique ou religieuse sont condamnées depuis l'entrée en vigueur le 1er janvier 1995 de l'article 261bis du Code pénal suisse (norme pénale antiraciste). La Confédération, par son Service de lutte contre le racisme, propose à ce titre un guide juridique concernant les discriminations raciales.

Parallèlement à cela, la Confédération s'engage également dans la prévention et la sensibilisation de la population suisse en allouant des soutiens financiers à des projets visant spécifiquement la lutte contre les discriminations et le racisme. La République et Canton du Jura s'inscrit dans cette démarche en proposant également un soutien financier pour des projets ayant comme objectifs de prévenir et de lutter activement contre les discriminations raciales.