Logo Jura - Image décorative Logo Jura - Image décorative

L’avenir de la ligne Bienne – Belfort au coeur des discussions entre le Gouvernement jurassien et les élus du Grand Belfort et du Conseil départemental du Territoire de Belfort

Date : 30.05.2018 10:49:00

C’est au Campus de l’Université de Belfort Montbéliard que le Gouvernement jurassien et les élus du Grand Belfort et du Conseil départemental du Territoire de Belfort se sont retrouvés (mardi 29 mai) pour faire le point sur les dossiers et projets en cours entre les deux territoires frontaliers.


La réunion était conduite par Damien Meslot, Président du Grand Belfort, Florian Bouquet, Président du Département, et David Eray, Président du Gouvernement jurassien.

L’avenir de la ligne ferroviaire Bienne-Belfort a naturellement été au coeur des discussions. La réouverture prochaine et très attendue le 8 décembre de cette ligne transfrontalière a été saluée par les élus qui se sont réjouis du développement remarquables des infrastructures de transports entre le Territoire de Belfort et le Jura au cours des dernières années, avec l’achèvement récent de la Transjurane et sa connexion à la RN 19 et, bientôt, la réouverture de la ligne ferroviaire.

Si, au plan des infrastructures, la situation est jugée excellente, elle est beaucoup plus problématique au niveau de l’exploitation de la ligne Bienne-Belfort.

Les élus jurassiens et belfortains ont regretté que l’accès direct à la gare de Belfort-ville soit refusé aux trains en provenance de la Suisse.

Cette situation est d’autant plus incompréhensible que la circulation de ces trains ne pose aucun problème technique. Il s’agit donc d’une mesure de nature administrative et politique sans lien avec les besoins des populations bientôt desservies par cette nouvelle ligne ferroviaire. L’impact pourra être très négatif sur l’attractivité de la ligne et, par voie de conséquence, sur sa fréquentation. Le Gouvernement jurassien et les élus du Grand Belfort et du Conseil départemental du Territoire de Belfort demandent donc expressément à la Région Bourgogne-Franche-Comté et à la SNCF de faire évoluer la situation et d’autoriser les rames suisses à circuler jusqu’à la gare de Belfort-ville à l’horizon de l’horaire de 2019.

La question de la grille horaire a aussi été discutée à Belfort. Des améliorations à l’offre proposée sont jugées nécessaires pour répondre mieux aux besoins des populations. A ce niveau-là aussi, c’est l’attractivité de la ligne qui est en jeu.

Jugeant que la fréquentation de la ligne Bienne-Belfort dépendra aussi de la promotion qui en sera faite, les élus jurassiens et belfortains ont décidé de confier à l’Association Interligne TGV Bienne-Belfort, présidée conjointement par le Ministre David Eray et le vice-Président du Conseil départemental Frédéric Rousse, la tâche de définir et de mettre en oeuvre un programme d’animation et de promotion de la ligne auprès des populations Jurassienne et Belfortaine et de déposer, à cet effet, un projet dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière INTERREG.

Afin de partager leurs craintes, mais aussi leurs ambitions, le Gouvernement jurassien et les élus du Grand Belfort et du Conseil départemental du Territoire de Belfort ont décidé de mener de manière coordonnée des actions de sensibilisation auprès des autorités régionales, nationales et ferroviaires concernées.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2018

Le site www.jura.ch utilise des cookies à des fins exclusives de statistiques et d'optimisation. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.