Logo Jura - Image décorative Logo Jura - Image décorative

Primes d'assurance-maladie 2019 : une hausse moyenne de 2,4% dans le canton du Jura

Date : 24.09.2018 12:00:00

La prime moyenne d’assurance-maladie 2019 dans le canton du Jura va augmenter de 2.4 % toutes catégories d’âge confondues. A nouveau, les hausses annoncées pour le Jura sont plus élevées que la hausse moyenne suisse qui se situe à 1.2%. Les primes pour les jeunes (18 à 25 ans) diminuent de manière importante pour 2019. La différence entre l’évolution des coûts et des primes d’environ 6% ne s’explique pas par des éléments tangibles. Le Département jurassien de l’économie et de la santé continue de dénoncer le manque de transparence de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

 

Le canton du Jura fournit de gros efforts pour tenter de contenir la hausse des coûts de la santé (et pas seulement les coûts à charge des assurances-maladie). Le monitoring des coûts à charge de l’assurance-maladie de l’OFSP le confirme d’ailleurs dès 2018 avec une diminution des coûts dans le Jura estimée à -3.4% pour le premier semestre 2018. Dans ce contexte de baisse des coûts réels, la hausse annoncée paraît d’autant plus injustifiée.

Grâce à la modification de la compensation des risques, les jeunes assurés (et leurs parents pour ceux encore aux études) verront leurs factures de primes d’assurance-maladie nettement diminuer en 2019, en moyenne de 14.9% dans le Jura. La prime la plus basse 2019 représente ainsi une réduction de 83.90 francs par mois par rapport à la prime la plus basse 2018. Cela doit être salué, bien que cette réduction ne soit absolument pas en lien avec une baisse des coûts.

Pour les adultes, la hausse des primes moyennes 2019 pour les Jurassiennes et les Jurassiens est de +3.7% tandis qu’elle se situe à +3.3% pour les enfants. Il ne s’agit que de moyennes. Si l’on compare la prime la plus basse en 2018 et celle proposée en 2019 la hausse sera plutôt de +3.3% pour les adultes, de -19.6% pour les jeunes et de +2.3% pour les enfants.

Pour les adultes, l’écart entre la prime la plus basse et la plus élevée est de 305.90 francs par mois, représentant une différence annuelle de 3'670.80 francs. Pour les jeunes, l’écart est de 407 francs, soit 4’884 francs par an et pour les enfants 93.40 francs, soit 1'120.80 francs par an. Ainsi, rapportée sur une année, l’économie potentielle maximum pour une famille de deux adultes et deux enfants, dont un de plus de 18 ans, peut théoriquement s’élever à plus de 13’000 francs.

Cette année, sans aucune consultation des cantons, le Département fédéral de l’intérieur a décidé de changer la manière de calculer la prime moyenne1 et en a informé les cantons moins de 24 heures avant leur publication. Le Département jurassien de l’économie et de la santé juge cette manière de communiquer de la part de la Confédération totalement irrespectueuse. La transparence demandée aux assureurs n’est en tous les cas pas améliorée avec ce genre de modifications de dernière minute. Bien que le Département jurassien de l’économie et de la santé ne conteste pas le bien fondé de disposer d’une prime moyenne plus représentative de la réalité, il est difficile, dans un laps de temps si court, de pouvoir interpréter correctement ces données et se positionner par rapport aux années précédentes.

L'absence relative de transparence dans les chiffres des assureurs-maladie ne peut que susciter l'incompréhension, voire la suspicion, que cela soit du côté de l’Etat ou de la population. Etant donné le poids de plus en plus important des primes d’assurance-maladie dans le budget des ménages, la population doit être informée et rassurée sur le sérieux des contrôles effectués par l’OFSP. Or, la surveillance exercée par l’OFSP demeure encore très lacunaire dans certains domaines, par exemple pour la multitude de modèles alternatifs qui sont proposés. Le Département jurassien de l’économie et de la santé est intervenu dans la procédure de consultation pour demander certaines mesures, notamment en lien avec la thématique du matériel LiMA, mais sans succès. Ce manque de réactivité de l’OFSP est à déplorer.

Dans ce contexte et malgré les effets pervers du système mentionnés ci-dessus, la meilleure solution à court terme pour réduire ses dépenses individuelles ou familiales reste de changer d’assureur-maladie et de se renseigner sur les différents modèles d’assurance (à noter que les assureurs proposent plus de 45 modèles différents dans le Jura) et sur les modes de remboursement (tiers-garant versus tiers-payant), ou encore en choisissant une franchise à option. Le Département de l’économie et de la santé rappelle aux citoyens jurassiens que le courrier de résiliation doit être adressé à l’assureur actuel d’ici au 30 novembre (date de réception) en cas de changement d’assurance de base. Le site de l’OFSP contient les informations utiles pour les assurés.

1 prime moyenne cantonale calculée dès 2019 y compris franchises à option et modèles alternatifs selon nouvelle pratique de l’OFSP.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2018

Le site www.jura.ch utilise des cookies à des fins exclusives de statistiques et d'optimisation. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.