Logo Jura - Image décorative Logo Jura - Image décorative

Une lecture musicale du journal de Thierry Metz présentée à Porrentruy

Date : 06.06.2018 15:00:00

La Bibliothèque cantonale jurassienne invite quatre artistes jurassiens à interpréter, en lecture et en musique, le journal publié de L’homme qui penche, œuvre de l’auteur français Thierry Metz, le dimanche 10 juin, à 17 heures, à l’Espace Renfer, à Porrentruy.

 

Gilles F. Jobin, de Delémont, marqué par la puissance de l’écriture du journal de Thierry Metz, L’homme qui penche, décide de lui donner voix en 2017. Cette œuvre, sorte d’autoportrait testamentaire, déjà présentée à Neuchâtel et Delémont, est le témoignage d’un homme détruit par le décès accidentel de son fils.

Gilles F. Jobin, lui-même auteur de recueils de poèmes parus aux éditions Samizdat, donnera à Porrentruy une lecture intégrale du texte de Thierry Metz. Il sera accompagné de Jef Fleury aux saxophones, Loïc Fleury au clavier et Aurèle Louis au violoncelle. Sur des compositions de Loïc Fleury, le spectacle trouve son sens entre l’intensité des mots du journal de Thierry Metz et la clarté des musiques minimalistes qui en dynamisent la force et le désarroi. Les compositions évoluent vers une forme d’improvisation dirigée.

Thierry Metz naît le 10 juin 1956 à Paris. En 1977, il s’installe à Saint-Romain-Le-Noble, entre Bordeaux et Toulouse. Grand lecteur immergé dans la poésie, il est ouvrier et poète et réussit la difficile association de la vie ordinaire avec la haute exigence de l’écriture. Le 20 mai 1988, il voit son second fils Vincent fauché par une voiture, devant la maison. Le même jour, il reçoit le prix Voronca pour son recueil Sur la table inventée. Thierry Metz ne se remettra jamais de ce drame familial, mais continue d’écrire. Un chantier au centre d’Agen lui inspire Le journal d’un manœuvre, paru en 1990. Dans Lettres à la bien-aimée parues en 1995, transparaît une tentative impossible de deuil. L’homme qui penche (éditions Pleine page, Bordeaux, 1997) résulte de deux séjours volontaires en hôpital psychiatrique, deux ultimes tentatives de se redresser quelques semaines avant de cesser d’écrire. Et de vivre: il met fin à ses jours à Cadillac le 16 avril 1997.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2018

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.