Bandeau - Jura - Image décorative

Qualité des cours d’eau jurassiens: le rapport de suivi 2018 publié

Date : 18.06.2019 10:00:00

Si la qualité chimique et biologique des cours d’eau jurassiens est plutôt bonne, la présence de différents micropolluants reste au centre des préoccupations. Ce constat résulte du programme de suivi de la qualité des cours d’eau mis en place par l’Office de l’environnement.


Le programme de suivi de la qualité des eaux des rivières jurassiennes a été renforcé. Centrée en 2018 sur le bassin versant du Doubs, cette surveillance accrue se réalise par une série d’analyses en laboratoire, complétées par des observations de terrain. Un rapport, conçu également pour permettre un suivi à moyen et long terme des actions menées, est disponible sur la page Internet de l’Office de l’environnement. Les principaux constats sont les suivants :

  • Dans l’ensemble, la qualité chimique et biologique des cours d’eau jurassien est bonne.
  • Le développement de la chimie de synthèse, en particulier en médecine, dans les ménages et en agriculture, a généré depuis 30 ans une multiplication de substances qui se retrouvent dans les eaux.
  • Le Doubs, particulièrement étudié en 2018, ne présente pas de problème majeur de qualité des eaux.
  • En Ajoie, le programme d’analyses des micropolluants a été complété en cours d’année après la mise en évidence, dans la majorité des cours d’eau, du même produit phytosanitaire agricole (le nicosulfuron, un herbicide du maïs).

Par rapport à l’époque où il n’existait pas encore de stations d’épuration des eaux usées, les pollutions les plus visibles ont, dans l’ensemble, été éliminées. Des atteintes plus insidieuses et moins apparentes subsistent toutefois. La qualité de nos cours d’eau ne répond pas toujours aux exigences minimales que demandent les différents usagers et le maintien de la biodiversité.

Des efforts sont encore nécessaires, que ce soit pour l’identification des substances à l’origine de véritables dommages à l’environnement, pour la détection en laboratoire des substances chimiques toxiques à très faible concentration ou encore pour la prise de mesures au niveau agricole en lien avec le problème constaté sur l’Allaine et ses affluents. L’Etat élabore ainsi un programme de réduction des nuisances liées aux produits phytosanitaires. Ce programme sera proposé au Gouvernement d’ici la fin de l’été.

Le programme de surveillance 2019 est centré sur le bassin versant de l’Allaine et de ses affluents. Dix-huit des vingt-deux points de prélèvement régulier ont été implantés en Ajoie. L’évolution du nicosulfuron et des autres produits phytosanitaires sera particulièrement surveillée. Un volet important sera par ailleurs consacré à la documentation de l’état chimique et biologique de l’Allaine en amont et en aval de la station d’épuration du SEPE à Porrentruy. Cela permettra de documenter les effets sur le cours d’eau de l’installation de traitement des micropolluants en cours de construction.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2020

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.