République et canton du Jura

Des cours d’eau fortement impactés et des réserves en eau potable en baisse rapide

Date : 05.08.2022 14:00:00

Les vagues de chaleur à répétition et l’absence de précipitations marquées depuis ce printemps rendent les conditions de vie extrêmement difficiles pour les poissons présents dans les petits affluents et en amont des plus grands cours d’eau. Au vu de la situation météorologique, les problèmes d’approvisionnement en eau déjà constatés localement risquent de s’aggraver. L’Office de l’environnement appelle la population à ne pas se baigner dans les petits cours d’eau et à limiter la consommation d’eau.

Les débits de l’Allaine à Boncourt (0,3 m3/s) et de la Birse à Soyhières (2,0 m3/s) sont au plus bas, et ce déjà au début du mois d’août. De telles valeurs sont, en général, enregistrées plus tard dans la saison, en septembre et en octobre, lorsque la température de l’air est moins élevée. La situation pour les prochaines semaines est donc critique, avec un risque que les conditions deviennent létales pour les principales espèces de poissons dans bien des cours d’eau du canton.

Des pêches de sauvetage comme mesure d’urgence

Des opérations de pêche de sauvetage ont déjà été menées ces derniers jours sur une dizaine de kilomètres d’affluents des principales rivières du canton (Doubs, Scheulte et Sorne). D’autres pêches sont en cours et planifiées par les gardes-faune cantonaux, qui bénéficient des observations précieuses des pêcheurs jurassiens.

Les opérations réalisées consistent à récolter les poissons dans un bassin oxygéné par un étourdissement électrique puis à les déplacer dans des rivières de plus grand gabarit, leur assurant de meilleures conditions de survie. Le nombre de ces interventions, chronophages, est limité et la priorité est donnée aux tronçons abritant les plus grandes populations piscicoles. Ces pêches ne sont pas sans impact pour les truites et les chabots. Elles sont donc réalisées en dernier recours, pour laisser un maximum de chance aux poissons de grandir là où ils ont vu le jour.

Des précautions pour la pêche et les activités de loisirs

Les pêcheurs restent à gué et la navigation est à l’arrêt depuis plus d’un mois sur le Doubs, qui flirte avec les 4 m3/s et affiche certains jours plus de 25°C dans sa partie aval. Seule la baignade reste donc en l’état autorisée sur l’ensemble des rivières jurassiennes. L’Office de l’environnement recommande fortement de privilégier les sites de baignade importants et reconnus, ceci afin d’éviter des dérangements dans les sites présentant peu d’eau, la faune se réfugiant également dans les quelques endroits plus profonds et plus frais.

Une utilisation limitée et raisonnée de l’eau

Les restrictions d’utilisation de l’eau relèvent des distributeurs, à savoir les autorités communales. Au vu de la situation actuelle, l’Office de l’environnement appelle toutefois à économiser l’eau, en réservant son utilisation au strict nécessaire. Il estime que les usages de confort et d’« esthétique », comme le remplissage des piscines privées, le lavage des véhicules et l’arrosage des gazons, ne devraient plus être réalisés. Il est d’ailleurs probable qu’un nombre important de communes doive décider formellement de telles restrictions dans les jours et semaines à venir.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2022

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.