République et canton du Jura

Jeter de la viande non consommée ou des cadavres d’animaux dans la nature représente des risques de santé publique

Date : 18.08.2022 10:00:00

 

Des dépôts de déchets carnés dans la nature ont été constatés à plusieurs reprises ces derniers temps dans le canton. Par l’appellation de déchets carnés, il faut entendre les cadavres d'animaux, les déchets de cuisine et les déchets d'abattoir ou de boucherie. En somme, il s’agit de l’ensemble des déchets de viande. Des risques importants résultent de ces dépôts illégaux.


Le principal risque associé à l’élimination illégale des déchets de production de viande est la transmission potentielle d’agents pathogènes ou de contaminants chimiques aux humains par voie directe ou par d’autres animaux. Les animaux nécrophages, y compris les animaux sauvages et la vermine, peuvent se nourrir de viande contaminée et transmettre les agents pathogènes à des animaux domestiques et à des humains. Certains pathogènes très résistants et causant de sévères atteintes, tels que l’encéphalopathie bovine spongiforme chez le bétail et la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez les humains, peuvent se retrouver ainsi dans l’environnement.

Actuellement, la peste porcine africaine, une maladie virale hautement contagieuse pour les porcs et les sangliers, est en train de se répandre en Europe et est aux portes de la Suisse. Des dépôts de viande contaminée ingérée par les sangliers pourraient malheureusement contribuer à propager la maladie en Suisse et avoir des conséquences désastreuses pour les sangliers et les élevages de porcs.

Selon l’Ordonnance concernant les sous-produits animaux (OSPA) du 25 mai 2011 (RS 916.441.22), les déchets carnés et cadavres d'animaux doivent être éliminés sans causer le moindre préjudice à l'environnement. Il est interdit de les jeter dans les lacs, les marécages ou les cours d'eau, de les abandonner à l'air libre ou de les enterrer (à l'exception des animaux domestiques de moins de 10 kg, sur terrain privé, à une profondeur minimale de 1.20 m.). Les contrevenants s’exposent à d’éventuelles poursuites judiciaires.

Pour éviter tout risque de contamination, les cadavres d’animaux et les déchets d’abattoir et de boucherie doivent être déposés dans les centres régionaux de ramassage des déchets carnés (Soyhières, Montfaucon et Porrentruy). En ce qui concerne les restes de viande destinés à la consommation humaine, ceux-ci doivent être éliminés avec les ordures ménagères par le biais des sacs taxés. Dans certaines communes, les restes de repas peuvent être éliminés avec les déchets verts car ils seront traités dans une installation de biogaz évitant tout risque de contamination. Il convient toutefois de se renseigner auprès de sa commune avant d’éliminer ses restes de repas avec ses déchets verts.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2022

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.