Comment se protéger ?

Afin d’interrompre la chaîne de transmission du coronavirus, nous devons toutes et tous continuer de suivre les recommandations d’hygiène et de distance de l’Office fédérale de la santé publique (OFSP).

Nous devons ainsi en particulier:

  • Garder nos distances
  • Porter un masque dans les lieux arrêtés par le Conseil fédéral et le Gouvernement jurassien et lorsque les distances ne peuvent pas être respectées (cf. informations relatives au port du masque ci-dessous)
  • Nous laver soigneusement les mains
  • Ne pas nous serrer la main
  • Tousser et éternuer dans un mouchoir ou le creux de notre coude
  • Rester à la maison en cas de symptôme et appeler la hotline pour fixer un rendez-vous dans le centre de dépistage 
  • Toujours nous annoncer par téléphone avant de nous rendre chez le médecin ou aux urgences
  • Si possible, continuer de travailler à la maison

Lien vers le site de l'OFSP

Haut de la page

Port du masque

Le port du masque est obligatoire dans les établissements et espaces intérieurs et extérieurs accessibles au public, notamment:

  • magasins, centres commerciaux, halles de foires, etc. pour les clients et le personnel
  • marchés et foires, pour les clients et le personnel
  • entreprises de services: banques, offices de postes, agences de voyages, etc.
  • établissements de santé: cabinets médicaux, hôpitaux, etc.
  • bâtiments administratifs accessibles au public: guichets, services sociaux, tribunaux, etc.
  • écoles secondaires I et II, pour les élèves, les enseignants et les autres membres du personnel dans l’ensemble du périmètre de l’école (y compris lorsque les élèves sont assis à leur place).
  • installations sportives extérieures.
  • structures sociales, centres de consultation, salles de quartier, locaux pour jeunes, etc.
  • lieux de cultes


Le port du masque est également obligatoire sur les lieux de travail clos, notamment dans les bureaux des administrations publiques et des entreprises privées ainsi que dans les véhicules. Des exceptions sont possibles pour des impératifs de sécurité ou en raison du type d’activité concerné ainsi que pour les personnes pouvant attester qu’elles ne peuvent pas porter le masque pour des raisons particulières (notamment, médicales). Dans ces cas, la distanciation doit être respectée. L’obligation du port du masque ne s’applique pas aux personnes qui travaillent seules dans une pièce ou qui se déplacent seules dans un véhicule.
 

Le port du masque est également obligatoire dans les transports publics et les zones d’accès aux transports publics :

  • trains, trams, bus, bateaux, aéronefs et remontées mécaniques
  • gares, arrêts de bus et de tram, aéroports et autres points d’accès aux transports publics


En plein air, le masque est obligatoire dans les zones animées des villes ou des villages dans lesquelles des piétons circulent. Il doit également être porté dès que la concentration de personnes présentes dans l’espace public ne permet pas de respecter les distances requises (p. ex. rues, places et parcs très fréquentés).

L’obligation du port du masque ne s’applique pas aux personnes et situations suivantes:

  • enfants de moins de 12 ans
  • personnes pouvant attester qu’elles ne peuvent pas porter de masque facial pour des raisons particulières, notamment médicales
  • personnes faisant l’objet d’une prestation médicale ou cosmétique au visage
  • personnes dans les structures d’accueil extrafamilial, dans la mesure où le port du masque complique considérablement la prise en charge
  • enseignants et élèves des écoles secondaires II, si le port du masque compliquerait notablement le cours
  • personnes exerçant une activité sportive en plein air si les règles de distance sont respectées

Lien vers le site de l'OFSP

 

Comment utiliser un masque ?

Personnes vulnérables

Certaines personnes sont considérées comme vulnérables car le coronavirus peut s’avérer dangereux pour elles et elles peuvent développer une forme sévère de la maladie. Il s’agit des personnes de plus de 65 ans ou atteintes d’une maladie préexistante ainsi que des femmes enceintes. De plus amples informations relatives aux catégories de personnes vulnérables et aux recommandations particulières pour ces personnes se trouvent sur le site de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Lien vers le site de l'OFSP

Dans le domaine du travail, des mesures de protection spécifiques s’appliquent aux employés vulnérables à partir du 18 janvier. Vous trouvez de plus amples informations à ce sujet ici

Haut de la page

Quels sont les symptômes du COVID-19?

Le nouveau coronavirus peut se manifester de différentes manières. Les symptômes les plus courants sont :

  • Symptômes d’affection aiguë des voies respiratoires (maux de gorge, toux (surtout sèche), insuffisance respiratoire, douleurs dans la poitrine)
  • Fièvre
  • Perte soudaine de l’odorat et/ou du goût

Les symptômes suivants peuvent aussi apparaître:

  • Maux de tête
  • Faiblesse générale, sensation de malaise
  • Douleurs musculaires
  • Rhume
  • Symptômes gastro-intestinaux (nausées, vomissements, diarrhée, maux de ventre)
  • Éruptions cutanées


Si vous présenter l’un ou l’autre des symptômes, appelez la hotline au 032 420 99 00 afin de fixer un rendez-vous pour effectuer un dépistage. En attendant le dépistage et son résultat, il est nécessaire de s'isoler à domicile.

Quels sont les symptômes du CVID-19 ?

Tests

Les personnes présentant des symptômes, à savoir toux, maux de gorge, fièvre, perte de goût ou d’odorat, ou les personnes qui ont reçu une alerte via l’application SwissCovid doivent aller se faire dépister aussi rapidement que possible dans un centre de dépistage. Cela concerne les adultes et les enfants de plus de 12 ans. En attendant le dépistage et son résultat, il est nécessaire de s'isoler à domicile. Le dépistage est gratuit et les coûts sont pris en charge par la Confédération.

Désormais, les personnes asymptomatiques peuvent effectuer un test rapide. Les personnes asymptomatiques doivent assumer elles-mêmes les coûts du test ou le faire prendre en charge par l’instance qui le prescrit (l’employeur, p. ex.).
 

Pour les personnes en quarantaine ou si le test est exigé par une institution en vue d’une visite, les tarifs suivants s’appliquent :

  • Test PCR: 133 franc 50
  • Test antigénique: 57 francs 50
     

Pour les autres personnes asymptomatiques, un forfait de 20.- s’ajoute aux forfaits de base pour les frais administratifs :

  • Test PCR: 153 francs 50
  • Test antigénique: 77 francs50
     

Pour procéder au test de dépistage, il faut au préalable appeler la hotline au 032 420 99 00. La hotline est joignable:

  • de 9h à 17h du lundi au vendredi
  • de 9h à 16 h le samedi, le dimanche et les jours fériés


Adresse du centre de dépistage

Laboratoires médicaux Dr Risch
Place des sciences 2
2822 Courroux
(Bâtiment Innodel entre Delémont et Courrendlin)
 

Vous trouvez de plus amples informations sur le site de l’Office fédérale de la santé publique:
Lien

Haut de la page

Formulaire pour les employeurs qui exigent un dépistage COVID-19

Isolement et quarantaine

Les chaînes de transmission du coronavirus doivent être rapidement détectées et interrompues afin que sa propagation reste sous contrôle. L’isolement et la quarantaine représentent deux mesures importantes pour y parvenir.

  • Si vous présentez des symptômes du coronavirus ou que votre maladie a été confirmée par un test de dépistage (et que votre état de santé général ne nécessite pas une hospitalisation), vous devez rester chez vous et suivre les consignes de l’Office fédérale de la santé publique (OFSP) en matière d’isolement.
     
  • Si vous avez été en contact étroit (moins de 1.5 mètre de distance pendant plus de 15 minutes le tout sans protection) avec une personne qui a été testée positive au nouveau coronavirus ou après l'entrée en Suisse en provenance d'un pays ou d'une zone présentant un risque élevé d'infection, vous devez vous mettre en quarantaine et suivre les recommandations de l’OFSP sur la quarantaine.
  • Vous trouvez toutes les informations relatives à l’isolement et la quarantaine sur le site de l’OFSP:

Recommandations de l'OFSP relatives à l'isolement et à la quarantaine
 

Haut de la page

Traçage des contacts et application SwissCovid

Le traçage est utilisé pour rechercher les contacts étroits avec des personnes infectées par le coronavirus. Il constitue une des mesures importantes pour contenir la propagation du virus. L'application SwissCovid soutient cette démarche : elle détermine si nous avons eu un contact avec une personne infectée.

De plus amples informations relatives au traçage et à l’application SwissCovid se trouvent sur l’Office fédérale de la santé publique (OFSP):

Application SwissCOVID - Site de l'OFSP

Haut de la page

Protection des personnes souffrant de troubles psychiatriques

Afin de préserver les personnes présentant des troubles psychiatriques ainsi que les populations sensibles à de tels symptômes, une ligne téléphonique spécialisée a été mise sur pied pour permettre l’accès à une écoute spécialisée voire, si nécessaire, à des compétences psychiatriques pendant la période de pandémie du COVID-19. Cette ligne « Allo Psy COVID » est atteignable via la hotline cantonale au 032 420 99 99 pour les enfants, les adolescents et les adultes.

À noter que les consultations ambulatoires habituelles auprès du Centre médico-psychologique se poursuivent avec un développement des consultations téléphoniques et des visites à domicile. Elles peuvent néanmoins être maintenues ou reportées en fonction de la situation.

Haut de la page

 

Etablissements hospitaliers, EMS, UVP, appartements protégés et autres institutions sociales

Hôpital

  • Dpeuis le 18 janvier 2021 et jusqu'à nouvel avis, les visites sont interdites sur les sites de Delémont et Porrentruy. A noter que des règles particulières régissent les visites à la maternité, en pédiatrie ou en fonction de circonstances particulières et sur avis médical.
    Ces restrictions ne s’appliquent pas aux EMS, dont les visites sont régies par les autorités cantonales, ni aux unités de long-séjour.

    Site de l'Hôpital du Jura

     

EMS - UVP - Appartements protégés

A partir du 1er mars:

  • Chaque institution peut désormais fixer le nombre de visites et de visiteurs quotidiens, dans le respect des normes fédérales.
     
  • Les sorties des pensionnaires sont également admises.
     
  • Une quarantaine de 10 jours est toutefois exigée au retour des résidents, sauf pour ceux qui bénéficient d’une vaccination complète – deux injections reçues – ou qui ont contracté le Covid-19 dans les trois derniers mois.
     
  •  les fêtes de famille qui réunissent un nombre de personnes supérieur aux normes fédérales sont interdites, qu’elles se déroulent au sein de l’institution ou à l’extérieur.
     
  • Les mesures barrières et la traçabilité des visiteurs restent obligatoires.
     
  • L’accès aux cafétérias n’est pas autorisé lors de repas en compagnie de visiteurs.
     
  • Les collations sont toutefois acceptées si les distances peuvent être respectées.
     
  • Si une contamination au coronavirus se déclare parmi les résidents, ou en cas de suspicion, les visites sont suspendues.
     

Site de l'Hôpital du Jura

Site de la Clinique Le Noirmont

Haut de la page