République et canton du Jura

Lancement du chantier de la LGV Rhin-Rhône

Date : 03.07.2006 00:00:00

Delémont, le 3 juillet 2006

Lundi (3 juillet) se déroule la cérémonie de pose de la "première pierre" de la ligne à grande vitesse (LGV) Rhin-Rhône. Le Gouvernement jurassien, représenté par le ministre de l'Environnement et de l'Equipement Laurent Schaffter, se réjouit du lancement des travaux. Cette mise en chantier représente une étape importante après un combat mené depuis vingt ans avec l'appui de la République et Canton du Jura au sein de l'Association TransEurope TGV Rhin-Rhône-Méditerranée.
 

Le canton du Jura a participé de manière décisive à la décision de la Confédération suisse, qui a décidé d'injecter quelque 100 millions de francs suisses (65 millions d'euros) dans ce projet. 

Il s'agit maintenant de réussir la 2ème partie de l'opération, à savoir la réouverture de la ligne ferroviaire Belfort-Delle-Delémont-Bienne. Sur les 100 km de cette liaison, 80 km reliant Bienne à la frontière sont électrifiés et exploités intensivement. Le tronçon transfrontalier Boncourt (CH)-Delle (F) sera remis en service en décembre 2006 grâce à un investissement de 0,8 million d'euros du Conseil régional de Franche-Comté et du canton du Jura.

Pour la réhabilitation de Delle à Belfort, il ne manque plus que 20 km pour que des trains en provenance du Jura et de Bienne puissent entrer dans la future gare TGV du Nord-Franche-Comté (Meroux). En effet, la gare TGV a été judicieusement placée au croisement de la ligne Belfort-Delle évitant ainsi le complexe décrié des "gares-betteraves". Si les conditions de base existent, les décisions de réouverture manquent encore, en particulier côté français. Du côté suisse, le Parlement fédéral a voté un crédit de 40 millions de francs suisses (environ 25 millions d'euros) en faveur de la liaison Bienne-Delle-Belfort, dont la moitié environ (12 millions d'euros) sera destinée au tronçon sur territoire français.

Le Gouvernement jurassien demande que les décisions soient prises le plus rapidement possible par les autorités françaises, afin que la remise en service complète de la liaison Belfort-Delle-Delémont-Bienne coïncide avec l'ouverture de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône en 2011. Les études conduites indiquent des perspectives très positives de fréquentation. Il serait incompréhensible d'avoir placé la gare de Meroux au croisement de la voie ferrée "classique" Belfort-Delle-Bienne et de ne pas pouvoir se rendre en train pour prendre le TGV, que cela soit depuis le Nord-Franche-Comté ou depuis la Suisse!

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014