République et canton du Jura

Ecroulement à La Roche:

Date : 07.04.2008 00:00:00

Delémont, le 7 avril 2008

Dans un courrier adressé ce lundi 7 avril au Conseiller fédéral Moritz Leuenberger, le Gouvernement jurassien sollicite le soutien financier de la Confédération en vue de la construction d'un tunnel d'environ 350 mètres dans le secteur de la Roche, entre Glovelier et St-Brais, suite à l'écroulement de roches survenu le 15 mars dernier. L'exécutif cantonal demande au chef du Département de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) de reconsidérer les critères de répartition des aides pour le soutien des routes principales des régions périphériques et de montagne.
 

Dans un courrier adressé à Moritz Leuenberger, le Gouvernement jurassien décrit les événements survenus dans le secteur de la Roche le 15 mars dernier, où plusieurs centaines de mètres cubes de roches se sont écroulées sur la route et la voie de chemin de fer en contrebas, empêchant jusqu'à la fin avril au moins l'usage de la route et de la ligne ferroviaire. L'exécutif cantonal précise que des mesures ont été prises en 2007 et que d'autres sont prévues à l'avenir pour circonscrire les dangers recensés dans cette zone répertoriée en 2005 parmi les tronçons d'assainissements prioritaires des risques de chutes de pierres. Le Gouvernement donne en outre des précisions sur les travaux en cours pour la sécurisation des falaises concernées en vue de la réouverture aux différents trafics. Il insiste notamment sur le fait que cet événement s'est produit sur la liaison routière principale H18 entre Bâle et La Chaux-de-Fonds et celle de la capitale cantonale avec le chef-lieu du district des Franches-Montagnes.

A moyen terme, des mesures très importantes et très coûteuses de confortation devront être mises en œuvre pour sécuriser le secteur de manière satisfaisante, poursuit le Gouvernement cantonal dans son courrier. La géométrie et le gabarit du tracé actuel de ce tronçon posent également problème, ce tronçon ne correspondant pas aux standards actuels. Quant à sa correction, elle implique une atteinte importante aux falaises instables et au paysage.

Une solution sûre et durable consisterait en la construction d'un tunnel d'environ 350 mètres qui permettrait d'éviter le secteur dangereux, indique le Gouvernement. Cependant, le coût d'un tel ouvrage, estimé à CHF 24 millions, dépasse largement les possibilités financière du canton du Jura. Quant aux opportunités offertes par le calendrier des allocations fédérales au titre des routes principales, elles ne sont pas suffisantes.

Dès lors, le Gouvernement jurassien sollicite de la part du Conseiller fédéral Moritz Leuenberger une démarche visant à reconsidérer les critères géographique et chronologique de répartition des montants prévus par le fonds d'infrastructure pour le soutien aux routes principales des régions périphériques et de montagne. Il estime en particulier qu'une répartition ciblée au cas par cas des attributions prévues par ce fonds permettrait une réponse appropriée au problème de sécurité du trafic que représente pour la région le secteur de La Roche.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014