République et canton du Jura

Bilan 2008 de la police jurassienne

Date : 19.02.2009 00:00:00

Criminalité contenue - vols et affaires de moeurs en légère baisse - moins de blessés graves sur les routes
 

Delémont, le 19 février 2009

La police cantonale jurassienne a dressé jeudi le bilan de son activité 2008. Parmi les faits marquants, il y a lieu de relever les deux meurtres qui ont profondément marqué l´ensemble de la population durant le premier semestre 2008. Au rang des faits réjouissants, on signalera l´arrestation de l´auteur des nombreux brigandages qui avait sévi dans la région ajoulote. A l´instar des autres Corps de police, la Police cantonale jurassienne s´est investie dans le concept sécuritaire de l´Euro 08. Au-delà de ces faits marquants, la criminalité est contenue dans le Jura. Les vols sont en baisse et l´augmentation du nombre d´affaire est essentiellement à mettre sur le compte d'une reprise des activités dans le domaine des stupéfiants qui avait connu une forte baisse durant l´année 2007. Sur les routes, les accidents de la circulation sont à quelques unités identiques à ceux de l´année 2007. Le nombre de personnes victimes de la route est identique à celui de 2007 et, fait réjouissant, il faut relever une baisse sensible du nombre de blessés graves.
 

La criminalité est contenue dans le Jura. Les chiffres sont semblables à la moyenne des dix dernières années. L´augmentation du nombre d´affaires judiciaires est liée à la reprise des interventions dans le milieu des stupéfiants. L´année 2007 s´était caractérisée par une baisse sensible de l´action de la Police Judiciaire (PJ) dans ce domaine, elle a repris en 2008. Avec un taux d’élucidation de plus de 50%, l’activité de police judiciaire est de qualité. Les vols qui défraient régulièrement la chronique sont en baisse de l´ordre de 10%. Cela ne signifie pas toutefois que la situation est maîtrisée mais bien davantage que les bandes sévissent ailleurs. Il faut relever que les vols par effractions ne représentent qu´un quart des délits constatés, les vols simples représentant la grande majorité des infractions. Il reste donc une marge de progression pour acquérir les réflexes de protection.
Les lésions corporelles portées à la connaissance de la police sont en augmentation et sans commune mesure avec les chiffres relevés il y a dix ans. S´il faut à l´évidence admettre que la violence est plus présente, il faut également souligner que sur 200 cas, seuls quatre cas entrent dans la catégorie des lésions corporelles graves se poursuivant d´office. Toutes les autres infractions se poursuivent sur plainte. Il s´agit de lésions corporelles simples ou de voies de fait. L´analyse de ces chiffres permet de penser que jadis, en présence de cas bagatelles, les citoyens étaient moins nombreux à porter le cas à la connaissance des autorités de poursuite pénale. La police recommande de ne pas hésiter à lui communiquer, respectivement à dénoncer les agressions mêmes mineures. Cette démarche évite de banaliser les comportements engendrant la violence, elle contribue aussi à ne pas laisser s´installer le sentiment d´impunité dans l´esprit des auteurs. 
Les affaires de mœurs connaissent une baisse dont on ne saurait tirer des enseignements pertinents (de 42 à 37 affaires). Ce sont malheureusement des enfants qui sont, la plupart du temps, au centre de ces procédures.
Moins de blessés graves sur les routes jurassiennes
Avec six décès en 2008, le nombre de victimes de la route est identique à celui de l´année 2007. Le nombre d´accidents est, à quelques unités près, le même que l´an dernier alors que le nombre de blessés graves passe de 64 à 42 personnes.
L´année 2008 a vu le changement de pratique en termes de contrôles de vitesse. Les contrôles avec interception des conducteurs fautifs ont été abandonnés au profit de contrôles sans agents intercepteurs. Cette manière d´agir permet de procéder à davantage de contrôles. Il est réjouissant de constater que dans plus de 95% des cas, les automobilistes roulent dans les normes.
Au titre de la prévention en matière de vitesse, la police cantonale a organisé durant les neufs derniers mois de l´année des contrôles indicatifs de vitesse en divers points du territoire. Plus de 230´000 véhicules ont ainsi pu être contrôlés sans risque de sanction. Le taux brut d´infraction est supérieur à celui qui est relevé lors de contrôles réels.
Prévention contre l'alcool au volant
Durant l´année 2008, la police cantonale a maintenu sa présence préventive en termes de contrôle de l´alcoolémie. Sur les 2'800 tests pratiqués, environ huit par jour, 470 se sont révélés positifs. L´alcool est présent dans 57 accidents. Dans 31% des cas, les conducteurs se trouvent en ivresse légère, soit entre 0,5 et 0,79%. Par rapport aux dernières années, on constate une légère péjoration de la prise de conscience des méfaits de la conduite sous l´effet de l´alcool même si, il faut le relever, près de 85% des conducteurs contrôlés sont respectueux des règles en la matière.
Comme par le passé, l’action policière 2009 sera éducative, préventive mais aussi répressive, privilégiant autant que faire se peut le dialogue avec toutes les citoyennes et citoyens, quelles que soient leurs préoccupations les plus diverses.
Sur le plan de l'organisation, la police cantonale devra concrétiser durant l'année 2009 le projet de fusion avec l'Office de la sécurité et de la protection, accepté par le Parlement jurassien le 19 décembre 2008. Dès le mois d´avril 2009, l´ancien office changera d´appellation et deviendra la Section de la protection de la population et de la sécurité. Cette section sera conduite par un nouvel officier de police que le Gouvernement vient de désigner en la personne de l´actuel sergent-major Damien Scheder.
Enfin, les statistiques annuelles changeront de visage à la fin de l´année 2009. Depuis le mois de novembre 2008 et dans le cadre d´une collaboration accrue, la police cantonale utilise le même système informatique que la police de Neuchâtel. Cela a pour conséquence que dès la fin de l´année, la police cantonale jurassienne répondra aux exigences de la statistique fédérale de police et ce avec une année d´avance sur la planification nationale. Les chiffres qui seront publiés l´an prochain permettront une analyse comparative de la criminalité entre cantons reliés à ce concept. Dès la fin de l´année 2010, la comparaison pourra même être nationale.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014