République et canton du Jura

Epandage des engrais de ferme en hiver: menaces pour l'environnement

Date : 11.02.2009 00:00:00

Delémont, le 11 février 2009

L’épandage d’engrais de ferme (purin, fumier) sur des terres enneigées, gelées ou gorgées d’eau est interdit (Ordonnance fédérale sur la réduction des risques liés à l'utilisation de substances, de préparations et d'objets particulièrement dangereux ORRChim). Les conditions météorologiques de cet hiver, caractérisées par la présence prolongée de neige et des sols gelés par des températures relativement basses obligent les agriculteurs à porter une attention toute particulière au niveau du remplissage de leurs installations de stockage. Les pollutions récentes ont démontré la fragilité de notre patrimoine naturel en cas de négligence. Le Département de l’environnement et de l’équipement (DEE) en appelle à la responsabilité et à la solidarité des agriculteurs en les invitant à prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter de nouvelles pollutions des eaux.
 

La condition préalable pour une utilisation judicieuse et sans danger pour l’environnement des engrais de ferme durant les mois d’hiver est de disposer de capacités de stockage suffisantes. Cela signifie que dès l’automne, les agriculteurs doivent veiller à disposer du volume total des installations de stockage. Si ces conditions élémentaires sont respectées, ils pourront épandre leur engrais de ferme à partir de la mi-mars pour les exploitations de plaine et durant le mois d’avril pour celles situées à une altitude plus élevée.
Il est utile de rappeler que les objectifs principaux de l’épandage des engrais de ferme (purin et fumier) sont la fertilisation du sol et la nutrition des plantes. Pratiqué en temps opportun et de manière adéquate, l’épandage des engrais de ferme permet des économies conséquentes tout en ménageant l’environnement, particulièrement les cours d’eau et les eaux souterraines. Dans ce sens, leur épandage doit être pratiqué  lorsque les conditions météorologiques s’y prêtent, plus particulièrement lorsque les conditions du sol et de la végétation sont favorables à leur assimilation. Le Département de l’environnement et de l’équipement (DEE) invite les exploitants agricoles qui ne disposent plus de capacité de stockage suffisante, à prendre contact avec leur commune afin de trouver d’autres solutions que des épandages forcés sur la neige ou des terres gelées. C’est seulement en cas d’extrême nécessité, et si toutes les autres possibilités ont été examinées, que peut être toléré un épandage limité sur des surfaces présentant un minimum de risque de pollution des eaux. A cet effet, les instructions transmises à tous les agriculteurs par l'Office de l'environnement devront être respectées, principalement l'envoi de la "déclaration pour mesures d'urgence" attestée par l'autorité communale. Le DEE compte sur la compréhension et la solidarité des agriculteurs afin d’éviter de nouvelles pollutions des eaux.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014