République et canton du Jura

La pêche sera à nouveau autorisée dans la Birse

Date : 13.02.2009 00:00:00

Delémont, le 13 février 2009

Après une année d'interdiction et suite à la publication, le 15 janvier dernier, de recommandations de la Confédération concernant la pêche et la consommation de poissons dans des eaux contaminées par des PCB, le Département de l'environnement et de l'équipement (DEE) et le Département de la santé, des affaires sociales et des ressources humaines (DSA) ont décidé d'autoriser à nouveau la pêche dans la Birse. Cette réouverture interviendra le 7 mars prochain, premier jour de la saison de pêche 2009. Elle s'accompagnera de limitations strictes en ce qui concerne le nombre de prises autorisées et la taille de capture afin de protéger la santé des pêcheurs à la ligne et de leurs proches. De plus des recommandations de consommation tenant compte en particulier des groupes à risque (enfants et femmes en âge de procréer) seront distribuées. Pour ces derniers, il conviendra de renoncer à toute consommation de poissons provenant de la Birse.
 

L'Office fédéral de l'environnement et l'Office fédéral de la santé publique ont publié le 15 janvier dernier des recommandations pour les autorités cantonales en cas de fortes valeurs de PCB de type dioxine mesurées dans les poissons. Ces recommandations visent à uniformiser les pratiques cantonales et préserver la santé des consommateurs, en particulier des pêcheurs à la ligne et de leurs proches.
Le document de la Confédération définit notamment les mesures à prendre en ce qui concerne la pêche à la ligne selon le degré de contamination des poissons par les dioxines (PCDD/F) et les PCB de type dioxine (dl-PCB). Entre des valeurs de tolérance fixées par les experts de 8 à 25 pg/g, des recommandations de consommation visant à protéger les pêcheurs et leurs proches doivent être élaborées. Au-delà de la valeur de tolérance, les recommandations de consommation ne suffisent pas à protéger les pêcheurs. Les cantons doivent donc dans ce cas limiter partiellement la pêche, voire l'interdire complètement.
Les mesures effectuées dans la Birse depuis l'hiver 2007 ont mis en évidence des concentrations élevées en dioxine et PCB de type dioxine dans la chair des truites. La teneur moyenne calculée se situe très légèrement au-dessus de la valeur de tolérance définie par la Confédération.
Face à ce constat et conformément aux recommandations de la Confédération, le Département de l'environnement et de l'équipement (DEE) et le Département de la santé, des affaires sociales et des ressources humaines (DSA) ont estimé que la pêche pouvait être réouverte dans la Birse pour autant que cette pratique soit strictement limitée. Le nombre de prises autorisé a ainsi été fixé à 20 truites par année et 3 par jour afin d'éviter une consommation excessive. De plus, la longueur minimale de capture a été abaissée de 28 à 24 cm et une taille supérieure à ne pas dépasser (28 cm) a été définie afin d'axer les prises sur des poissons plus jeunes, ces derniers étant en principe moins contaminés.
En plus des restrictions mentionnées ci-dessus, des recommandations ont été élaborées par le Service de la santé et distribuées à tous les pêcheurs. Le groupe de population le moins sensible (femmes ménopausées et hommes) est invité à limiter fortement sa consommation de truites provenant de la Birse alors que pour les enfants de moins de 18 ans et les femmes en âge de procréer il est conseillé de renoncer à toute consommation.
Pour rappel, suite à la découverte de la contamination aux PCB des poissons de la Birse en 2007, le Gouvernement jurassien a créé un groupe de travail en vue de déterminer les causes et l'ampleur de la contamination. Des analyses menées sur les sédiments ont mis en évidence une zone problématique en aval de la Verrerie à Choindez. Les investigations se poursuivent.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014