République et canton du Jura

Sortie de presse du Cahier d'archéologie jurassienne 22

Date : 02.07.2009 00:00:00

Delémont, le 2 juillet 2009

Des derniers chasseurs-cueilleurs aux agriculteurs du Néolithique et de l’âge du Bronze:
Les témoignages de la présence humaine à Delémont remontent désormais au 6e millénaire avant notre ère.

L’Office de la culture et sa Section d'archéologie et paléontologie présentent une nouvelle publication consacrée à un site jurassien fouillé sur le tracé de l’autoroute A16, intitulée Delémont-En La Pran (Jura, Suisse) 1. Environnement alluvial et premières installations humaines entre Mésolithique récent et âge du Bronze. Ce Cahier d'archéologie jurassienne 22 inaugure une série de quatre monographies réservées à ce site d’intérêt national.
 

Entre 1996 et 1999, la région de l’échangeur autoroutier de Delémont-Ouest fut le théâtre d’une vaste opération de fouilles de sauvetage, conduites par la Section d’archéologie et paléontologie de l’Office cantonal de la culture. Le décapage extensif de tout le terrain voué à la destruction par les travaux de l’A16 a permis la découverte de vestiges matériels remontant à plusieurs époques encore mal connues de la préhistoire jurassienne. Grâce à l’étude scientifique de ces vestiges, il est désormais établi que des groupes humains de chasseurs-cueilleurs fréquentaient la région de Delémont au 6e millénaire avant notre ère. Ils ont été suivis, environ un millénaire plus tard, par les plus anciens agriculteurs jamais identifiés dans le canton du Jura. A l’âge du Bronze final (1250 – 800 av. J.-C.), l’endroit abrite un village ainsi qu’une nécropole à incinérations, ce qui est un cas unique pour le territoire suisse.
 
Sur le chantier, l'édification de l'échangeur de Delémont-Ouest provoqua une cohabitation délicate entre fouilleurs et constructeurs de route et nécessita, de part et d'autre, d'importantes concessions. Mais finalement, grâce à la précieuse collaboration du Service des ponts et chaussées, et au soutien du Gouvernement jurassien, il fut possible d'explorer la totalité de l'emprise. Ainsi Delémont-En La Pran représente-t-il désormais le plus vaste site archéologique jamais fouillé dans le canton du Jura, et il le demeurera sans doute pour longtemps.

La première partie du volume expose les données nécessaires à la compréhension générale du site (choix méthodologiques, classification des découvertes et premier tri chronologique). Le deuxième volet est consacré à l’environnement. L’approche stratigraphique et sédimentologique systématique aboutit à une documentation précise des dépôts alluviaux. La conservation de débris organiques dans un méandre fossile du ruisseau a, de surcroît, rendu possible une approche pluridisciplinaire (botanique, palynologie, malacologie), sur laquelle repose la restitution du paysage à l'époque protohistorique. La troisième partie est consacrée à la présentation des vestiges archéologiques antérieurs au Bronze final. Les plus anciennes installations humaines remontent au Mésolithique récent/final (6e millénaire av. J.-C.) puis au Néolithique ancien (5e millénaire av. J.-C.), surtout matérialisées par des concentrations de silex taillés. Il faut ensuite attendre le Bronze moyen et le début du Bronze final pour retrouver les témoignages d’une présence humaine à Delémont-En La Pran, principalement sous la forme de tessons de céramique dans des comblements de chenaux. Au Bronze final, le site accueille une nécropole à incinérations et des constructions domestiques. Depuis lors, il est fréquenté sans interruption: structures et mobilier de l’âge du Fer (800-50 av. J.-C.), de l’époque romaine et du Moyen Age se retrouvent dans la couche archéologique principale.

Les commandes sont à effectuer auprès de la Société jurassienne d'Emulation, Rue du Gravier 8, 2900 Porrentruy (tél. 032 466 92 57 – sje@bluewin.ch). Prix de vente: Fr. 42.-

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014