République et canton du Jura

La Conférence suisse des conservatrices et conservateurs des monuments dans le canton du Jura

Date : 03.11.2011 11:00:00

Delémont, le 3 novembre 2011

La Conférence suisse des conservatrices et conservateurs des monuments (CSCM), présidée par le Jurassien Marcel Berthold, tient son assemblée générale annuelle à Porrentruy les 3 et 4 novembre. A cette occasion, les sujets d'actualité dans le domaine de la conservation du patrimoine bâti sont passés en revue. Les questions financières sont encore une fois au centre des préoccupations de la CSCM à la suite de l'adoption par les Chambres fédérales de la planification financière pour les quatre prochaines années.
 

La Conférence suisse des conservatrices et conservateurs des monuments (CSCM) regroupe les responsables cantonaux et communaux de la conservation du patrimoine bâti.

Parmi les sujets d'actualité, on retiendra les retombées de l'adoption par les Chambres fédérales du Message sur la culture et la planification financière qui en découle pour les quatre prochaines années. Les crédits fédéraux en faveur de la conservation du patrimoine bâti et archéologique seront inférieurs de quelque quatre millions de francs par année par rapport aux montants obtenus ces dernières années. A titre d'exemple, pour le canton du Jura, cela représente une diminution de près des deux tiers par rapport aux subventions obtenues dans le courant des années 2000. Ces chiffres auront irrémédiablement des répercussions très négatives sur la conservation du patrimoine bâti et archéologique.

Sur le plan technique, la CSCM plaide pour une prise en compte de la spécificité des monuments historiques et du patrimoine bâti en général dans le contexte des économies d'énergie et de la production d'énergie écologique. La valeur patrimoniale d'un bâtiment ou d'un site doit être prise en considération avant de le soumettre sans discernement à l'application de normes standardisées qui risquent de le dénaturer complètement. Des exemples récents montrent la pertinence de cette appréciation, notamment dans le domaine de la pose de capteurs solaires sur les toits des bâtiments.

Au cours de ces dernières années, la CSCM a été appelée à se faire connaître davantage, notamment dans le cadre des discussions budgétaires au niveau fédéral. La communication sera certainement un point fort des années à venir de façon à ce que le bien-fondé et les enjeux de la conservation du patrimoine bâti soient compris par des cercles de plus en plus larges de la population.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014