République et canton du Jura

Réouverture de la ligne ferroviaire Belfort-Delle (-Delémont-Bienne) : Importantes décisions positives

Date : 10.06.2011 13:47:00

Besançon, le 10 juin 2011

Le comité de pilotage de la réouverture complète au trafic voyageur de la ligne ferroviaire Belfort-Delle-Bienne (COPIL) s'est réuni, ce vendredi 10 juin 2011, en préfecture de Région Franche-Comté à Besançon. Des décisions importantes témoignant de l'avancement de ce projet ont été prises. La question de l'aménagement des passages à niveau a trouvé son épilogue en permettant de réduire les impacts d’insertions urbaines et environnementales, ainsi qu’en diminuant les coûts par rapport aux premières variantes. Ainsi dès à présent, l'accent sera mis sur le bouclage du plan de financement et la définition précise des horaires. Il sera également recherché une manière innovante d'exploiter la ligne en tenant compte de son caractère transfrontalier. La date de réouverture de la ligne a été fixée à l’automne 2015.

 

Réuni sous la présidence du Préfet de Région et en présence, en particulier, de la Présidente du Conseil régional de Franche-Comté, du Président du Conseil général du Territoire de Belfort, des représentants de la Confédération suisse et de la République et canton du Jura (Suisse) et suite aux propositions de Réseau Ferré de France, le Comité de pilotage (COPIL) :

  • a validé le budget prévisionnel de l’opération s’élevant à 95 millions d’euros aux conditions économiques de décembre 2009, soit environ 113 millions d'euros à la mise en service ;
  • a pris connaissance du programme de sécurisation des passages à niveau (12 sécurisés à niveau, 6 fermés, 2 dénivelés), l’accent ayant été porté sur l’amélioration de la sécurité routière aux abords des passages à niveau (PN). Le coût de ce programme est plus faible que dans les premières évaluations et il présente un plus faible impact sur l’environnement et le bâti. C'est sur la base de cette nouvelle situation que les études d'avant-projet seront terminées d'ici à la fin de l'année 2011 ;
  • a mandaté un groupe de travail chargé de boucler le plan de financement, notamment, en engageant l’élaboration d’un accord de financement international franco-suisse. La Confédération a informé les partenaires du fait que sa contribution serait plus élevée grâce à l'indexation de la somme votée en 2005 ;
  • a décidé d'engager la finalisation de l'exploitation de la ligne, tant en matière d'horaires que de responsabilités de l'exploitation, notamment en envisageant des systèmes innovants compte tenu du caractère transfrontalier de la ligne ;
  • a constaté avec satisfaction que les travaux anticipés en gare TGV de Belfort-Montbéliard, décidés lors du dernier COPIL le 1er octobre 2010, ont été réalisés ;
  • a pris acte que les travaux sur la partie suisse de la ligne seront effectués durant l'été 2012 ;
  • a fixé à l’automne 2015 l’objectif de réouverture de la ligne.
 

Pour rappel, la réouverture du tronçon Belfort-Delle (20 km) de la ligne internationale Belfort- Delémont-Bienne (100 km) au trafic voyageur vise à :

  • la diffusion des effets du TGV Rhin-Rhône dans le nord Franche-Comté et sur l'axe Canton du Jura-Bienne en Suisse,
  • l'établissement de relations transfrontalières, de Belfort à Bienne, et en direction de Berne et Neuchâtel par correspondance ;
  • le renforcement de desserte périurbaine au sein de l'agglomération de Belfort –Montbéliard.

Pour atteindre ces objectifs, il est prévu de créer, grâce à la réouverture de la ligne et dans le cadre du cadencement du réseau régional, les dessertes ferroviaires suivantes :

Un aller/retour par heure entre Belfort et Bienne en Suisse desservant, sur le territoire français les haltes de Belfort, Danjoutin, Belfort-Montbéliard TGV, Morvillars, Grandvillars, Joncherey et Delle. Aux heures de pointes, un aller/retour supplémentaire par heure entre Belfort et Delle desservant 5 gares.

Pour cela, en matière de travaux, il est nécessaire de reprendre complètement la plate-forme ferroviaire, d'électrifier la ligne, de créer les haltes ferroviaires ainsi que la liaison entre le train régional (TER) et le TGV en gare de Belfort-Montbéliard TGV et de sécuriser les passages à niveau. Les travaux de liaison dans la gare TGV sont réalisés en partie préalablement à la mise en service de la LGV Rhin-Rhône, pour éviter des surcoûts.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014