République et canton du Jura

Le Jura tient ses «états généraux des affaires fédérales»

Date : 09.02.2012 14:35:00

Delémont, le 9 février 2012

Pour la première fois, le Gouvernement jurassien in corpore a réuni mardi (7 février) à Delémont une trentaine de personnalités jurassiennes pouvant être amenées à traiter des dossiers en lien avec la politique fédérale. Ces premiers «états généraux des affaires fédérales» ont permis de présenter les grands dossiers de politique suisse qui sont susceptibles d’avoir un impact, positif ou négatif, sur le Canton du Jura et sa population. La démarche traduit la volonté du Gouvernement de mieux défendre les intérêts du Jura à Berne.
 

«Il serait faux de croire que la politique fédérale se joue uniquement à Berne, dans l’enceinte fermée du Palais fédéral», a déclaré Elisabeth Baume-Schneider, présidente du Gouvernement jurassien, devant les parlementaires jurassiens aux Chambres fédérales, la présidente du Parlement, le président de la Commission des affaires extérieures du Parlement et deux représentants du Conseil consultatif des Jurassiens de l’extérieur. «Il appartient au canton et à ses représentants à Berne de faire connaître leurs positions et de s’engager de manière concertée pour promouvoir les intérêts jurassiens», a-t-elle ajouté.

Les participants ont reçu des informations détaillées de la part des chefs de service concernés sur plusieurs dossiers fédéraux intéressant le Jura. Ils ont échangé leurs points de vue sur les différents enjeux et tracé des pistes afin d'intervenir dans les processus décisionnels. Chaque acteur bénéficie ainsi d’un niveau d’information élevé et pourra agir de manière concertée au sein de son propre cercle d’influence. 

Les thématiques abordées ont été en particulier le financement et l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire, qui aura une incidence sur la liaison directe Genève-Delémont-Bâle, l’adaptation de l’arrêté sur le réseau des routes nationales, avec l’intégration de la H18 Delémont-Bâle, et le soutien à une offre de formation tertiaire dans le Canton du Jura où la construction d’un campus est programmée à Delémont. Sur le plan économique et financier, les principaux enjeux pour le Jura concernent la nouvelle politique agricole, la réforme de la péréquation financière ou encore la norme dite «10-1-10» appliquée à la production du tabac dans l'Union européenne.

La rencontre s’est terminée par un exposé de Thomas Egger, directeur du Groupement suisse pour les régions de montagne, sur le thème de la défense des intérêts des régions rurales face aux revendications croissantes des métropoles dans les débats de politique fédérale.

Ces états généraux ont été organisés en parallèle aux quatre séances annuelles qui réunissent le Gouvernement et la Députation jurassienne aux Chambres fédérales. Ils avaient pour objectif de marquer l'entrée dans la nouvelle législature fédérale en accordant davantage de temps à l'examen des dossiers et en élargissant le cercle des personnalités invitées.

La visibilité du Jura à l’extérieur fait partie des priorités du Gouvernement pour la législature en cours. L’un des axes consiste à accroître l’influence du Canton sur la scène fédérale, notamment en renforçant l’échange d’informations et la coordination entre les différents protagonistes. Les décisions prises à Berne ont des retombées significatives dans les cantons.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014