République et canton du Jura

Actualités de l'archéologie cantonale jurassienne et portes ouvertes sur le site de Courtételle-Saint-Maurice

Date : 24.09.2013 12:20:00

Delémont, le 24 septembre 2013

 

Deux chantiers de fouilles archéologiques sont actuellement en activité sur le territoire cantonal. Les recherches se concentrent en effet sur les sites de Courtételle-Saint-Maurice et de Porrentruy-Chemin des Vanniers. Un autre chantier vient de se terminer à Chevenez-Au Breuille. Des portes ouvertes seront organisées à Courtételle, les 27 et 28 septembre prochains, permettant d'y découvrir les premiers résultats des recherches.


Les fouilles archéologiques menées par étapes depuis le mois de mai 2012 sur le site de Chevenez-Au Breuille, dans la zone industrielle de Chevenez, viennent de se terminer, laissant la voie libre aux travaux de construction prévus à cet endroit. Cette année, l'intervention s'est tout d'abord concentrée à l'emplacement des aménagements externes de la nouvelle usine Tag Heuer, où les niveaux anciens datant du Mésolithique (6'000 à 5'000 av. J.-C.), du Bronze final (1'200 à 800 av. J.-C.) , ainsi que des Epoques celtique (1er s. av. J.-C.) et romaine (1er au 3e s. ap. J.-C.), déjà repérés et fouillés lors de la construction du bâtiment principal, ont été retrouvés.

Dans un second temps, la construction d'un atelier de ferblanterie a permis d'explorer la partie nord du site, marquée par un arasement important des vestiges. Si l'occupation de l'âge du Bronze n'est plus attestée dans cette zone, celle de la fin de l'Epoque celtique est confirmée: des trous de poteaux parfois imposants laissent supposer des constructions peut-être en lien avec un large chemin inconnu jusqu'alors, encore utilisé durant la période romaine. L'étude des vestiges et des objets découverts (céramiques, fragments de meules, objets en fer et en bronze, os) se poursuivra en laboratoire cet automne.

A Porrentruy-Chemin des Vanniers, à côté de l'église Saint-Germain, c'est un cimetière qui est en cours de dégagement par les collaborateurs de la Section d'archéologie et paléontologie de l'Office de la culture. Les tombes ont été mises au jour lors du creusage des tranchées pour l'installation du Thermoréseau. Une vingtaine d'individus, dont plusieurs enfants, ont d'ores et déjà été repérés et documentés avant d'être prélevés en vue de leur conservation et étude ultérieure. Même si, en l'absence d'objets dans les tombes et d'analyses plus approfondies, il est pour l'heure difficile d'avancer une datation, deux phases d'enfouissement des défunts se démarquent clairement. Les tombes les plus profondes se trouvent sous un chemin contenant des objets d'Epoque romaine, et sont donc probablement antérieures à cette période, voire lui sont contemporaines. Les tombes les plus récentes, quant à elles, traversent ou se situent au-dessus du chemin. Elles pourraient dater de la période du Moyen Age, anticipant le cimetière de l'Epoque moderne actuellement visible dans l'enceinte de l'église. 

Enfin, une fouille de grande envergure est menée en amont d'un futur projet immobilier sur la parcelle "Dôs le Motie", aux alentours de l'ancienne "basilique" Saint-Maurice, à Courtételle. Cette zone, partiellement investiguée dans les années 1970, et qui avait livré notamment un sarcophage mérovingien (7e s. ap. J.-C.), aujourd'hui déposé contre un des murs extérieurs de l'église paroissiale de Courtételle, était depuis lors placée en périmètre archéologique protégé. La fouille, entreprise sur une surface de quelque 8000m2, a débuté à la fin du mois d'avril et a mené à la découverte d'un chemin à ornières permettant l'accès à l'ancienne église, de plusieurs édifices ainsi que de quelques cabanes en fosse à vocation artisanale. Une vingtaine de sépultures à l'intérieur du mur d'enceinte de l'ancienne église ont également été mises au jour. Le cimetière ayant vraisemblablement été utilisé entre le Haut Moyen Age et 1729, année de l'abandon de l'église, il est difficile pour le moment de dater les tombes avec précision. Cette intervention permettra en outre de vérifier les données récoltées dans les années 1970, lorsque les fondations d'une tour médiévale et des églises successives des Xe et XIIIe s. avaient pu être mises en évidence. Après une pause hivernale,  durant laquelle l'accent sera mis sur le lavage, l'inventaire et le conditionnement du matériel déjà récolté, les investigations se poursuivront en 2014, avec la fin de l'intervention sur le terrain et la rédaction du rapport de fouille.

 Des visites commentées auront lieu sur le site de Courtételle-Saint-Maurice

  • le vendredi 27 septembre, de 14h à 16h
  • ainsi que le samedi 28 septembre, de 9h à 12h

lors desquelles les premiers résultats des fouilles seront expliqués par les archéologues. Ces derniers pourront ainsi faire part des découvertes réalisées, mais également expliquer les méthodes de fouilles utilisées. En plus des tombes, les fondations de la tour médiévale pourront notamment être observées.

Les personnes intéressées sont invitées à se rendre directement sur place (en venant depuis l'autoroute ou depuis Delémont, suivre Courtételle et s'arrêter à gauche après le n°10 de la rue Saint-Maurice) dans les plages horaire indiquées.
«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014