République et canton du Jura

Aérodrome de Bressaucourt: le Département jurassien de l'Environnement et de l'Equipement reçoit l'Office fédéral de l'aviation civile et les exploitants

Date : 05.07.2013 09:56:00

Delémont, le 5 juillet 2013

A la suite de diverses interventions du Conseil communal de Haute-Ajoie et de riverains de Chevenez auprès des autorités cantonales concernant le bruit des avions, le Gouvernement jurassien, l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), autorité compétente en la matière et la société exploitante de l'aéroport se sont rencontrés à Delémont.


Le point de situation a permis un large échange de vues entre autorités et société d’exploitation concernant les couloirs de vols et le bruit lié aux mouvements des avions en provenance ou à destination de l’aérodrome de Bressaucourt, dans les environs du village de Chevenez.

La rencontre a été l’occasion de rappeler la portée du cadastre d'exposition au bruit et l’homologation des appareils autorisés à voler en Suisse ainsi que les prescriptions applicables aux manœuvres d’approche ou de décollage. Ces règles sont destinées avant tout à assurer la sécurité du trafic et à contenir les émissions sonores à un niveau acceptable.

Philippe Receveur, ministre de l’Environnement et de l’Equipement a manifesté la volonté de l’Etat de voir les prescriptions relatives aux couloirs de vols respectées non seulement par les membres de la société de l’aérodrome du Jura, mais encore par tous les utilisateurs de l’infrastructure de Bressaucourt, quelle que soit leur provenance.

L’OFAC, autorité compétente en matière d'aviation en Suisse, a insisté sur la nécessité de respecter les prescriptions par les utilisateurs de l’infrastructure.

La société d’exploitation a réitéré pour sa part sa volonté de respecter les prescriptions et de discipliner l’ensemble des pilotes afin d’obtenir le respect strict des conditions d’exploitation de l’aérodrome. D’entente avec l’Etat et l’OFAC, elle planche sur un certain nombre de mesures complémentaires volontaires destinées à améliorer la situation au-delà des règles légales, mesures qui pourront être intégrées ultérieurement dans le règlement d’exploitation.

Enfin, l’Etat a prévu de mettre sur pied une rencontre dès la rentrée avec la commune de Haute-Ajoie, les exploitants de l’aérodrome et les représentants de l’OFAC afin de procéder à une évaluation conjointe de la situation et présenter plus en détail les mesures adoptées et à venir.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014