République et canton du Jura

La pyrale du buis, une espèce nuisible menaçant les peuplements naturels de buis dans le Jura

Date : 19.08.2013 15:19:00

Delémont, le 20 août 2013

Un nouveau ravageur originaire d'Asie et s'attaquant aux buis s'étend en Suisse depuis 2007 et dans le Jura depuis 2010. Il s'agit de la pyrale du buis, dont les chenilles se nourrissent du feuillage et de l'écorce fraîche. Cet insecte peut faire dépérir des plantes entières en quelques semaines. De nombreux buis d'ornement sont actuellement touchés dans les jardins du canton. Cet insecte menace également les peuplements naturels de buis dans nos forêts.

 

La pyrale du buis Cydalima perspectalis a été signalée pour la première fois en Europe en 2007, à proximité de Bâle. Les adultes de la pyrale du buis (papillons de nuit) se dispersent naturellement d'environ 7-10 km par année. Depuis 2007, la pyrale s'est dispersée sur une grande partie de la Suisse. En 2010, les premiers dégâts ont été observés en ville de Delémont, puis en 2012 dans les villages alentours.

La pyrale du buis est active d'avril à octobre en fonction des conditions météorologiques. Les chenilles de la pyrale du buis sont de couleur vert clair striées de deux bandes noires et blanches. Elles peuvent atteindre 5 cm de longueur. Le papillon, lui, a les ailes blanc nacré entourées d'une bande brun clair, de longues et fines pattes et de longues antennes. On reconnaît également la pyrale du buis aux dégâts qu'elle provoque sur la plante: feuilles dévorées, feuilles mortes, cocons de soie et excréments verts ou bruns.

Que faire lors d'une infestation par la pyrale du buis?

1) En cas d'infestation légère (buis encore très verts, seules quelques chenilles détectées sur quelques pieds), enlever les chenilles à la main et les tuer. On peut aussi battre les arbres et ramasser les chenilles, ou éventuellement utiliser un aspirateur ou un fort jet d'eau.

2) En cas de forte infestation (buis très endommagé mais présentant encore des parties vertes, ou si un grand nombre de pieds sont attaqués), et si les chenilles sont présentes sur les arbres, on peut appliquer un insecticide biologique à base de Bacillus thuringiensis var. kurstaki (par exemple Delfin ou Dipel). Le traitement est plus efficace lorsque les chenilles sont jeunes. Il est fortement recommandé d'avoir recours à un professionnel pour l'usage d'insecticides. On peut couper les parties complètement endommagées mais il faut les éliminer avec les ordures ménagères dans des sacs bien fermés.

3) En cas d'infestation complète (buis complètement dévorés, aucune pousse verte restante), les plantes entières doivent être éliminées avec les ordures ménagères. En cas de très grandes quantités (grandes plantes ou haies entières), le matériel peut être incinéré avec autorisation préalable de la commune. Si l’élimination se fait entre la fin septembre et la fin avril, on peut simplement composter les branches parce que celles-ci ne contiendront que des larves jeunes, incapables de se développer dans les places de compostage.

Les peuplements forestiers de buis, en Basse-Allaine et St-Ursanne, sont également menacés. Un suivi est actuellement mené par l'Office de l'environnement dans le but de limiter les dégâts dans ces zones à haute valeur naturelle.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter la notice du CABI sur la pyrale du buis disponible en ligne sur http://www.jura.ch/DEE/ENV.html

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014