République et canton du Jura

La verrerie dite de Roches, à Rebeuvelier

Date : 27.08.2013 11:46:00

Delémont, le 27 août 2013
 

L’Office de la culture et sa Section d'archéologie et paléontologie publient un nouvel ouvrage consacré à un site jurassien mis au jour sur le tracé de l’autoroute A16, intitulé Rebeuvelier - La Verrerie, redécouverte d’un passé préindustriel. Ce gisement, dont le Cahier d'archéologie jurassienne 35 se fait l'écho, est d'importance: il s’agit en effet du premier site de production de verre fouillé à l’échelle de l'Europe centrale pour le 19e siècle. Il sera par ailleurs évoqué en conférence extraordinaire, ce jeudi 29 août à 20 heures, au Musée de l'Hôtel-Dieu de Porrentruy.


Le secteur de la demi-jonction de Choindez, entre le futur tunnel de Choindez au nord et celui de la Roche Saint-Jean au sud, a fait l'objet de fouilles archéologiques menées en 2004 et 2005. Ces recherches ont révélé divers bâtiments de la verrerie dite de Roches, sur la commune de Rebeuvelier, en activité au 19e siècle. L’étude scientifique de ces infrastructures et des objets récoltés a permis de mieux définir la production et le développement de l’activité verrière dans la région, mais aussi d’établir un lien chronologique entre les ateliers plus anciens implantés sur le Doubs ou dans le Jura bernois et les ateliers de Moutier, encore en activité de nos jours.

Les infrastructures découvertes sont la halle de fusion et le moulin. Pour la halle, le travail s'organisait autour de sa pièce maîtresse: le four de fusion proprement dit. Des fours auxiliaires étaient regroupés par fonction sur le pourtour de la halle (four à sécher le bois, fours à fritter, fours à attremper, fours à recuire et fours à étendre). L’évolution architecturale des fours témoigne de l’adoption, tour à tour, des innovations technologiques développées en France, en Angleterre ou en Allemagne, mais le bois restera le seul combustible utilisé jusqu’à la fin de l’exploitation. Pour le moulin, une utilisation en lien avec la préparation des matériaux a été avancée.

Etablie en 1797, l'entreprise éteint définitivement ses fours en 1867. La production, sans doute assez diversifiée à ses débuts, paraît amorcer dès 1818 une spécialisation dans le verre plat. Et ceci sous l'impulsion de Célestin Chatelain (ou Châtelain) qui, à partir de 1842, dédoublera les ateliers de Rebeuvelier en fondant la verrerie de Moutier.


Référence :
Evéquoz Emmanuelle, Babey Ursule et al. Rebeuvelier - La Verrerie, redécouverte d’un passé préindustriel. Office de la culture et Société jurassienne d’Emulation, Porrentruy, 2013, 368 p., 190 fig., 70 pl., 1 dépliant. (Cahier d’archéologie jurassienne 35).

 Cet ouvrage peut être commandé auprès de la Société jurassienne d’Emulation, Rue du Gravier 8, CH-2900 Porrentruy 2, au prix de Fr. 69.-

 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014