République et canton du Jura

La vie change le temps d'un SMS... Journée de prévention sur les risques de l'utilisation du téléphone au volant

Date : 19.08.2014 08:31:00

Le constat est implacable: l’inattention et la distraction au volant font partie des causes les plus fréquentes d’accidents en Suisse. Rien qu’en 2013, des automobilistes inattentifs ou distraits ont été coresponsables d’environ 13'000 accidents.  Principal incriminé, le SMS. Pour sensibiliser les conducteurs-trices à cette problématique, l’Office des véhicules (OVJ), en collaboration avec la police cantonale et l’Association des professionnels de la sécurité routière (APSR) organise une grande manifestation le samedi 6 septembre.


Cette action de sensibilisation aura lieu de 10h à 17h sur le site de l’OVJ à Delémont. Il sera notamment possible de réaliser un parcours sécurisé pour prendre conscience des risques du SMS au volant, de chausser des lunettes de simulation d’alcoolémie et de s’informer sur divers stands des comportements à risque sur la route. La journée est gratuite et ouverte à tous.

Principal accent porté à l’occasion de cette journée, les risques liés à la consultation et à la rédaction de SMS en conduisant. Selon une enquête de perception de l’Office fédéral de la statistique, 57% des sondés sont d’avis que le comportement est imprudent mais compréhensible et seuls 14% que l’acte est réellement criminel. Pourtant l’inattention représente la troisième cause de retrait de permis après l’excès de vitesse en première position, et la conduite en état d’ébriété en deuxième. Des chiffres qui ne semblent malheureusement pas inquiéter les conducteurs.

Les jeunes auraient désormais plus de risques de mourir au volant en écrivant des SMS qu’en étant ivres. C’est la conclusion d'une récente étude américaine. Plus de 3’000 jeunes Américains meurent chaque année en écrivant des textos alors qu’ils conduisent, soit 300 de plus qu’avec l’alcool.  Et cette problématique ne touche pas que les jeunes conducteurs…
 
Pourquoi l’inattention au volant est-elle si dangereuse ? Car chaque seconde d’inattention peut nous faire parcourir une grande distance: à 80 km/h, nous parcourons plus de 22 mètres par seconde. Ainsi, une personne occupée à écrire ou consulter un texto n’aura pas la faculté de réagir en cas d’événement imprévu sur la route, par exemple un freinage brusque du véhicule qui la précède, l’accident devenant alors inévitable. On estime que le temps de réaction en téléphonant au volant (même avec kit main-libre) correspond au temps de réaction avec un taux d’alcoolémie de 0.8 ‰.

Selon de récentes études, le risque d’accident est multiplié par 4 à 5 lorsque l’on téléphone au volant alors qu'il est multiplié par 23 quand on écrit un SMS.

Conseils:

  • Ne consultez ni ne rédigez jamais de messages en conduisant.
  • Renoncez à téléphoner au volant (même avec un dispositif mains libres).
  • Si vous devez téléphoner ou écrire un SMS, arrêtez-vous à un endroit sûr.
  • La meilleure solution: éteignez votre téléphone portable quand vous conduisez.
«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014