CREA - Image décorative CREA - Image décorative

Comptes 2014: léger bénéfice dans un contexte d’embellie passagère – la mise en œuvre du programme d’économies demeure indispensable

Date : 04.03.2015 16:26:00

Les comptes 2014 de l’Etat jurassien bouclent avec un excédent de 0,5 million de francs alors que le budget prévoyait un excédent de charges de 5,5 millions de francs. L’évolution des recettes fiscales, l’apport unique de l’amnistie fiscale et la maîtrise des charges permettent un tel résultat malgré l’absence de versement des excédents 2014 de la Banque nationale suisse (BNS). Eu égard aux importantes incertitudes (conjoncture, RPT, RIE III) qui demeurent actuellement sur les finances cantonales jurassiennes, il s’avère indispensable de concrétiser l’ensemble du programme d’économies.

 
Globalement, les dépenses s'avèrent inférieures de 10 millions de francs ou de 1,1% par rapport au budget. Des efforts importants ont été réalisés sur l’ensemble des charges. Le nombre moyen de postes de travail et les charges en personnel sont conformes au budget. La rubrique principale au niveau des charges, à savoir les subventions, a pu être globalement maîtrisée

Comme déjà annoncé en début janvier, l’amnistie fiscale, limitée dans le temps, a permis de générer des recettes fiscales de 9 millions de francs, soit 7 de plus que prévu au budget. Ces produits extraordinaires permettent de compenser l’absence du versement de la BNS (5,9 millions). Les impôts « ordinaires » des personnes physiques s’améliorent également de 4,5 millions par rapport aux prévisions.

Ce résultat 2014, même s’il repose en partie sur l’événement unique de l’amnistie, illustre la volonté de réduire la dépendance financière à l’égard de tiers. Les propres recettes fiscales et la maîtrise des charges propres à l’Etat expliquent à elles seules les améliorations par rapport aux prévisions.

L’Etat a réalisé des investissements sur le territoire cantonal à hauteur de 154 millions de francs. La charge nette pour l’Etat s’élève à 37 millions. Les routes, les bâtiments et l’informatique ont absorbé l’essentiel de ces montants.

Sans la prise en compte de l’emprunt nécessaire pour la recapitalisation de la Caisse de pensions pour 39 millions de francs, la dette brute aurait diminué de l’ordre de 16 millions. Elle évolue toutefois de 307 à 330 millions.

Selon une approche anticyclique et par mesure de prudence, le Gouvernement a décidé d’attribuer 1 million au fonds de l’emploi et 2,5 millions en provision pour risque conjoncturel.

Les perspectives financières demeurent plus que jamais soumises aux incertitudes. La situation économique est suivie régulièrement par le Gouvernement depuis l’annonce de l’abolition du taux- plancher franc suisse contre euro. Le bouclement 2014 de la Confédération et le recul de ses recettes fiscales par rapport à 2013 appellent également à la prudence. Finalement, les modifications législatives fédérales en cours (péréquation financière et réforme des entreprises III) n’ont jamais été aussi déterminantes pour les finances cantonales. La diminution prévisible de telles recettes annuelles, les projets en matière d’investissement et l’augmentation des prestations dans le domaine du social, des assurances sociales et de la santé imposent une mise en œuvre complète du programme d’économies.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014