République et canton du Jura

Validation des acquis de l’expérience: la barre des 100 CFC a été franchie

Date : 04.04.2017 09:55:00

100 personnes ont obtenu un CFC grâce à la validation des acquis de l’expérience (VAE). Le diplôme décerné récemment à Sophie Hess, de Saulcy, marque ce cap symbolique pour la structure jurassienne, accréditée par la Confédération en avril 2013 pour l’organisation de volées de VAE. En quatre ans, la structure gérée par le Service de la formation des niveaux secondaire II et tertiaire, en collaboration avec le Centre d’orientation scolaire et professionnelle et de psychologie scolaire, a donc démontré toute sa pertinence.  

 

La VAE offre à des adultes avec une expérience professionnelle d’au minimum cinq ans, dont un certain nombre d’années dans le domaine du métier visé, la possibilité de faire reconnaître tout ou partie de leurs compétences en lien avec une profession. Lorsque les conditions de réussite sont remplies, le diplôme fédéral - certificat fédéral de capacité (CFC) ou attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) - est délivré. Au niveau national, 21 professions sont accessibles par VAE, dont 15 en Suisse romande et 5 sur l’espace BEJUNE.

Depuis le lancement du dispositif jurassien, 86 femmes et 14 hommes ont obtenu un CFC par VAE. Les professions concernées sont logisticien, informaticien, employé de commerce, assistant en soins et santé communautaire ou encore assistant socio-éducatif. L’âge moyen d’entrée en VAE est de 43 ans et la durée moyenne de la procédure d’une année et demie.

Selon Ana Laura Kraehenbuehl, psychologue conseillère en orientation et accompagnatrice de bilans de compétences, « la VAE n’est pas une formation au sens formel du terme, elle est néanmoins une expérience formatrice. La réalisation du bilan de compétences professionnelles invite le candidat à faire une auto-analyse de sa pratique. Par ce moyen, il fait parler son expérience et démontre ainsi les savoir-faire et savoir-être acquis ». Pour Sophie Hess, centième personne à avoir bénéficié de la structure jurassienne et dorénavant employée de commerce CFC, « en préparant cette VAE et en échangeant avec les autres participants, j’ai effectué certains changements dans ma manière de travailler au quotidien ».

Pour la réalisation du dossier de preuves, chaque candidat investit entre 200 et 400 heures de travail. La VAE impose une maîtrise du français pour la rédaction du dossier et une aisance rédactionnelle. Elle exige une certaine disponibilité et, même si la personne est accompagnée dans la procédure, celle-ci demande une autonomie et une organisation personnelle importantes pour fournir les éléments demandés.

Selon Clément Schaffter, responsable de la procédure au sein du Service de la formation, « il est important de donner aux adultes la possibilité de faire valoir leur expérience. Dans un marché de l’emploi toujours plus exigeant, la VAE est généralement synonyme de nouvelles perspectives, dont bénéficient en priorité la personne, la société et l’économie ». « De nos jours, il est important d’avoir un papier attestant la profession que l’on exerce. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve », précise encore Sophie Hess.

Un très bon réseau cantonal composé d’experts, des organisations du monde du travail et des établissements scolaires (CEJEF), ainsi qu’une excellente collaboration au niveau BEJUNE permettent aux cantons de Berne, Neuchâtel et Jura de proposer régulièrement de nouvelles volées pour diverses professions. Dans le Jura, une volée VAE pour la profession d’assistant socio-éducatif CFC sera organisée en deuxième partie d’année.

Signalons encore que le canton du Jura dispose d’un Fonds pour le soutien aux formations professionnelles (FSFP). Celui-ci promeut la démarche de VAE et soutient, par le versement d’indemnités, les entreprises qui l’encouragent auprès de leurs employés.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014