République et canton du Jura

Déplacement du vestige de la Sentinelle des Rangiers

Date : 03.07.2024 07:00:00

 

Une étape importante sera franchie pour la mise en valeur du vestige de la Sentinelle des Rangiers. Le 2 juillet, il a été déplacé dans son nouveau lieu de dépôt et, bientôt, d’exposition: le Musée du Mont-Repais, récemment baptisé CRAC (La Caquerelle - Les Rangiers: Aire Culturelle). Le vestige de la Sentinelle des Rangiers, prêté à l’Association Groupe d’Histoire du Mont-Repais, demeure propriété de l’État jurassien.


Le bloc de granit, d’un poids de 6 tonnes environ, a quitté son dépôt de Delémont pour rejoindre La Caquerelle. Ce déplacement a été effectué par une entreprise du canton mandatée par le CRAC, sous la surveillance de représentants de l’administration cantonale jurassienne. C’est justement à La Caquerelle que l’entreprise s’avère la plus périlleuse puisque le vestige devra être levé.

L’Association Groupe d’Histoire du Mont-Repais est actuellement en train de rénover l’ancienne chapelle et école de La Caquerelle qui abritera prochainement le vestige. Dans le musée, ce dernier sera accompagné d’une exposition au contenu scientifique exigeant. Elle présentera les différentes phases de son existence, ainsi que sa charge symbolique. L’exposition proposera au public d’autres objets, notamment la bannière des seigneurs d’Asuel, perdue à la bataille de Sempach. Cette bannière en tissu du XIVe siècle a en effet été prêtée par le Canton de Lucerne au Canton du Jura, qui le déposera, elle aussi, au CRAC. Les objets seront visibles dès l’ouverture du musée prévu en fin d’année.

Érigée en 1924 en mémoire aux troupes suisses mobilisées pour défendre les frontières de la Confédération pendant la Première Guerre mondiale, la Sentinelle des Rangiers est réalisée par l’artiste neuchâtelois Charles L’Eplattenier (1874-1946). Endommagée et barbouillée à de nombreuses reprises, la statue reste associée dans les esprits à la contre-manifestation organisée en 1964 par le Rassemblement jurassien lors de la venue du conseiller fédéral Paul Chaudet et du membre du Gouvernement bernois Virgile Moine. Ces derniers avaient fait le déplacement jusqu’aux Rangiers pour commémorer les 50 ans de la Mobilisation.

Mise à terre une première fois par le Groupe Bélier le 1er juin 1984, la statue est redressée. En août 1989, elle est renversée et les auteurs de l’acte en emporte la tête. Le vestige de la Sentinelle est d’abord entreposé à Glovelier dans un dépôt du Service des ponts et chaussées. En février 1990, un incendie le fragilise de façon définitive, sans espoir de restauration. Au début de années 2000, il est déplacé à Delémont. Il n’a plus quitté la capitale depuis cette date. Le vestige a été présenté pour la dernière fois au public lors des Journées européennes du patrimoine les 11 et 12 septembre 2016.

«  Retour

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2024

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.