Malrang St-Ursanne Malrang St-Ursanne

Suite à la modification de la loi fédérale sur la protection des eaux (RS 814.20) en 2011, le canton a élaboré quatre planifications stratégiques fixant les priorités pour renaturer les cours d’eau.

 

 

 

Planification de la revitalisation des cours d’eau

Cette planification identifie les tronçons de cours d’eau prioritaires sur lesquels des travaux doivent être menés, dans les 20 prochaines années, afin que ceux-ci retrouvent un état au plus proche du naturel. D’ici 80 ans, 25% des cours d’eau en « mauvais état » devront être revitalisés dans toute la Suisse. Cela représente 45.6 kilomètres de cours d’eau dans le canton du Jura. De 2014 à 2034, le canton a prévu de revitaliser 17.7 km de rivière et d’assainir 31 seuils qui posent problème pour la migration du poisson.

Planification de l’assainissement du régime de charriage

Cette planification identifie tous les obstacles (centrales hydroélectriques, pièges à graviers, etc.), qui empêchent la circulation des sédiments dans les cours d’eau et qui doivent donc être assainis. 27 ouvrages sont concernés, dont 6 installations hydroélectriques qui devront être assainies par leur propriétaire d’ici 2030.

Planification de l’assainissement de la migration du poisson

Cette planification identifie tous les obstacles, qui ont été ou sont liés à la force hydraulique, sur lesquels il convient de prévoir des aménagements pour que la faune piscicole puisse à nouveau transiter aussi bien vers l’amont que vers l’aval. Les 29 ouvrages hydroélectriques concernés devront être assainis par leur propriétaire d’ici 2030.

Planification stratégique de l’assainissement des éclusées

Cette planification identifie les installations hydroélectriques qui génèrent des éclusées et qu’il s’agit d’assainir en fonction de l’ampleur des nuisances causées aux milieux naturels. Les éclusées sont générées par une production hydroélectrique de pointe, où un fort débit est turbiné lorsque la demande est grande et le prix attractif, produisant une hausse puis une baisse soudaine du débit de la rivière. Seul le Doubs franco-suisse est concerné, les assainissements nécessaires sont donc supervisés au niveau binational par le groupe de travail « gestion des débits ».

Le canton du Jura a obtenu la validation de ses quatre planifications stratégiques par la Confédération. Elles sont consultables ci-contre.