Armoiries jurassiennes - Image décorative Armoiries jurassiennes - Image décorative

Le canton donne son feu vert au projet d’extension du laboratoire du Mont-Terri

Date : 12.01.2017 09:30:00

Le laboratoire du Mont-Terri, situé sous la montagne du même nom et adossé au tunnel routier de l’A16 près de St-Ursanne, pourra être agrandi. Le Gouvernement autorise swisstopo, qui exploite ce centre de recherches, à réaliser une nouvelle galerie dite «galerie 18». L’extension permettra d’étendre le champ des expériences sur les argiles à Opalinus et de poursuivre le développement de la recherche non seulement sur le stockage en couche géologique profonde des déchets radioactifs, mais également sur le stockage du CO2. Des expérimentations liées à l’énergie géothermique sont également prévues. Les travaux seront réalisés en 2018 et 2019.


L’autorisation cantonale est assortie de plusieurs conditions, liées en particulier à la sécurité, à l’environnement et à l’exploitation future du site. Ainsi, l’extension du laboratoire est autorisée sous réserve des intérêts majeurs liés à l’évolution de l’autoroute (2ème tube), respectivement à de nouveaux développements en matière de sécurité routière. Les mesures de sécurité et les concepts de sauvetage prévus devront être appliqués intégralement et un rapport final devra être remis aux autorités à la fin des travaux.

Les mesures relatives à la ventilation, au dépoussiérage, à la communication et au sauvetage sont à exécuter. Par ailleurs, un plan de surveillance environnementale devra être présenté à la Commission cantonale de suivi, composée de membres de l’administration cantonale, de l’Office fédéral des routes et d’experts indépendants, avant le début des travaux. Enfin le stockage de matériaux d’excavation devra faire l’objet d’une nouvelle convention avec la commune de Clos du Doubs.

Le canton précise encore qu’une coordination est nécessaire avec l’Office fédéral des routes pour l’assainissement de la galerie de sécurité et que le chantier «galerie 18» ne devra pas bloquer ou empêcher les travaux d’exploitation courante et d’entretien de l’A16 dans ce secteur. Enfin l’exploitation de la nouvelle galerie est soumise aux mêmes principes et exigences en matière de sécurité que les autres parties du laboratoire.

On rappellera que le canton, propriétaire du site, octroie annuellement les autorisations pour ces recherches relatives au stockage des déchets radioactifs en couche géologique profonde, sous réserve du respect par le Projet Mont Terri de la convention conclue entre le canton et la Confédération. Cette convention fixe les modalités de gestion et d'exploitation du Laboratoire. Parmi les exigences du canton figure notamment la stricte interdiction de tout stockage de déchets radioactifs dans le site du Mont Terri. Avec ce projet, le canton du Jura accorde son soutien à la recherche d’une solution au stockage définitif des déchets radioactifs en Suisse.

 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2018

Le site www.jura.ch utilise des cookies à des fins exclusives de statistiques et d'optimisation. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.