République et canton du Jura

Découverte surprenante au Château de Porrentruy

Date : 17.10.2017 14:02:00

Un dépôt de munitions médiévales a été découvert au Château de Porrentruy lors du suivi des travaux de réfection de l’esplanade par la Section d’archéologie et paléontologie de l’Office de la culture. La présence d’une centaine de boulets en pierre, qui servaient de munitions pour une catapulte durant le Moyen Age, reste mystérieuse pour les archéologues.

 

Pour des raisons de stabilité, il s’est avéré nécessaire d’entreprendre des travaux de remise en état d’un tronçon du grand mur de soutènement situé sous l’esplanade du Château de Porrentruy. S’agissant d’un haut-lieu de l’histoire de la ville, le chantier, qui a débuté le 18 septembre, fait l’objet d’un suivi et de fouilles par l’Archéologie cantonale. Les travaux de terrassement effectués derrière le mur ont révélé ces derniers jours un ensemble important de boulets en pierre calcaire, mesurant entre 25 et 60 cm de diamètre, leur poids étant estimé entre 30 et 250 kg. Taillés grossièrement, ces boulets ont pu être identifiés comme étant des munitions pour une catapulte de type trébuchet, engin qui était utilisé durant le Moyen Age. Ces armes ont été employées entre le XIIe et le XVe siècle pour assiéger ou défendre des places fortes.

La découverte, qui peut d’ores et déjà être qualifiée d’exceptionnelle au niveau suisse, surprend les archéologues. Ces boulets font partie d’un remblai aménagé entre le milieu du XVIIIe et le début du XIXe siècle  derrière le mur de soutènement; ils ont donc été déplacés de leur position d’origine. Comment sont-ils arrivés là? Faisaient-ils partie de l’arsenal médiéval des princes-évêques? La suite des travaux apportera sans doute des éléments de réponses. Durant ces prochains jours les boulets seront prélevés, afin d’être documentés.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2014