République et canton du Jura

Accidents de la circulation en 2018 dans le Jura: l’inattention comme principale cause

Date : 15.03.2019 10:00:00

La police cantonale jurassienne a présenté vendredi 15 mars 2019 les chiffres de l’année 2018 en matière de sécurité routière. Outre une certaine stabilité, les relevés jurassiens démontrent que l’inattention reste la cause principale des accidents de la circulation, suivie par l’état physique des conducteurs. Si le nombre total de victimes a baissé pour un décompte d’accidents légèrement en hausse, c’est hors des localités qu’une augmentation sensible est à relever. Les efforts principaux pour 2019 seront donc axés sur la lutte contre l’inattention, la poursuite de la sensibilisation des usagers de la route à la problématique de la conduite en état d’ébriété et une présence accrue sur les tronçons hors localité.

 

Un total de 304 accidents pour 167 victimes ont été relevés sur le territoire jurassien en 2018. Ce sont neuf accidents de plus mais huit victimes de moins qu’en 2017.  Quatre d’entre elles ont tragiquement perdu la vie en 2018 sur les routes jurassiennes. Sur les 304 cas, 74 ont été occasionnés par un manque d’attention, soit 24% des cas. L’état physique des conducteurs par une consommation excessive d’alcool a concerné 45 accidents, soit 15% des événements. Autres constats, la majorité des accidents se sont produits en localité (162), ils sont en diminution de huit cas. Cependant, 142 accidents se sont déroulés hors localité, ce qui représente une augmentation de 17 cas.

A l’instar de ce qu’elle a fait durant l’année 2018, la police cantonale jurassienne va continuer à œuvrer en 2019 pour rendre les routes plus sûres par des actions de prévention et de répression destinées à éviter les phénomènes dus à l’inattention et à la conduite en état d’ébriété. Elle va par ailleurs accroître sa présence sur les tronçons hors localité.

L’augmentation constante du parc automobile jurassien, représentant une progression de près de 1000 véhicules pour 2018, doit être mise en relation avec ces chiffres.

 

Prévention et éducation routière

De multiples actions de prévention routière ont été menées l’an dernier par la police cantonale jurassienne, tant sur les routes, dans les écoles, via les médias régionaux et les réseaux sociaux ainsi que dans des salles de cinéma. A l’occasion de six campagnes de prévention réparties durant l’année (Je conduis, tu conduis ! en février / Stayin Alive en juin / Roues arrêtées, enfant en sécurité en août / Boire ou conduire, il faut choisir ! en octobre / A l’école sans voiture, c’est plus sûr ! à la rentrée scolaire des vacances d’automne / Made Visible depuis septembre et encore en cours), la police cantonale jurassienne s’est attachée à sensibiliser différents publics par différents canaux pour augmenter la sécurité sur les routes. En parallèle, environ 5'500 élèves jurassiens, répartis en 330 classes, ont bénéficiés de 1138 leçons d’éducation routière. Deux policiers sont affectés à cette tâche destinée aux élèves des niveaux primaire, secondaire et post obligatoire. Ils ont également formé 276 patrouilleurs scolaires qui œuvrent quotidiennement à la sécurité des piétons, en particulier des écoliers.

A compter du début de l’année 2018, la police cantonale jurassienne a mensuellement informé la population sur ses activités de contrôle des comportements routiers. Celles-ci portent sur les mesures de vitesse, les contrôles liés aux poids lourds et ceux axés sur les problèmes d’alcoolémie. En substance, près de 500'000 véhicules ont vu leur vitesse contrôlée, 21'000 d’entre eux circulaient à une vitesse excessive et le chauffeur sanctionné par une amende d’ordre ou dénoncé au Ministère public jurassien (667 rapports de dénonciation).

Les radars de la police cantonale jurassienne ont été mis en œuvre à 210 reprises en 2018, 143 lieux de contrôle de vitesse étaient en localité (68%), 39 hors localité (19%) et 28 sur autoroute y compris dans les tunnels de l’A16. Le taux de véhicules en excès de vitesse est de 4.19% contre 4.37% une année plus tôt.

Les chauffeurs poids lourds, leur véhicule et chargement ont induit 107 sanctions.

Les contrôles liés à l’état physique des conducteurs ont révélé une augmentation des constats d’ivresse. 304 infractions ont été constatées, dont 98 en état d’ivresse entre 0.5 o/oo et 0.79 o/oo et 206 entre 0.8 o/oo et plus. Il s’agit d’une augmentation de 20% à mettre en lien avec l’accent annoncé et porté sur cette thématique en 2018.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2019

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.