Bandeau - Jura - Image décorative

Les friches urbaines et industrielles présentent un potentiel d’accueil de 2’100 habitants et emplois

Date : 10.07.2019 10:00:00

L’inventaire cantonal des friches urbaines et industrielles a permis d’identifier 91 sites d’une surface supérieure à 1'500 mètres carrés, représentant un total de 51 hectares. Ces sites permettraient d’accueillir 2’100 habitants et emplois.  Neuf d’entre eux affichent de nombreux avantages du point de vue de l’aménagement du territoire. Ils sont en effet affectés en zone centre, mixte ou d’habitation et totalement inoccupés. En outre, ils bénéficient d’une bonne desserte en transports publics et ne présentent aucune contrainte en matière de pollution des sols.


Dans la perspective du développement vers l’intérieur, les friches urbaines et industrielles constituent un potentiel significatif à valoriser. Le Service du développement territorial a ainsi actualisé l’inventaire des friches urbaines et industrielles réalisé en 2011. Cet inventaire cantonal établit une vision complète et précise des friches sur l’ensemble du territoire jurassien. Il est destiné aux autorités en charge de la planification mais également aux propriétaires privés. Il permet d’identifier les secteurs concernés et leur potentiel de valorisation dans le cadre des différents projets et procédures d’aménagement du territoire.

Au niveau méthodologique, les principaux critères d’identification des friches ont été repris de l’inventaire initial. La surface minimale de la friche a toutefois été fixée à 1'500 mètres carrés, alors qu’elle était de 3'000 mètres carrés en 2011.Ce sont ainsi 91 sites, représentant une surface totale de 51 hectares, qui ont été identifiés. 28 sites (15 hectares) sont inoccupés et 63 sites (36 hectares) sont partiellement occupés. Les surfaces concernées se répartissent de la manière suivante :

  • 50 % en zone d’activités, 43 % en zone centre, mixte ou d’habitation et 7 % dans les autres types de zone ;
  • 60 % dans le district de Porrentruy, 35 % dans le district de Delémont et 5 % dans le district des Franches-Montagnes ;
  • 60 % dans les pôles régionaux, 12 % dans les pôles industriels relais et 27 % dans les villages.

Au moins 51% des sites se prêtent à une réhabilitation des bâtiments existants. Selon une approche théorique, l’ensemble des sites identifiés présente un potentiel d’accueil de 987 habitants et de 1’288 emplois équivalents plein temps (EPT). Ce potentiel d’accueil a été estimé sur la base des objectifs de densité fixés dans le plan directeur cantonal.

Soixante pourcents des sites bénéficient d’une bonne desserte en transports publics et ne présentent aucune contrainte en matière de pollution des sols.

Neuf sites affichent de nombreux avantages, notamment parce qu’ils sont affectés en zone centre, mixte et d’habitation et totalement inoccupés, qu’ils bénéficient d’une bonne desserte en transports publics et qu’ils ne présentent aucune contrainte en matière de pollution des sols. Ils représentent près de quatre hectares de surface et un potentiel d’accueil de 180 habitants et EPT. La moitié des sites identifiés en 2011 figurent toujours à l’inventaire actualisé.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2019

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.