Image décorative Image décorative

Bandeau Coronavirus -  Image décorative Bandeau Coronavirus -  Image décorative

Budget 2021: malgré le contexte difficile, le niveau des prestations et le volume des investissements sont maintenus

Date : 08.10.2020 10:15:00

 

Le budget 2021 de la République et Canton du Jura, présenté jeudi 8 octobre, s’inscrit dans un environnement très particulier et très difficile, marqué par la pandémie de la Covid-19. Le Gouvernement s’est toutefois efforcé de préparer l’avenir avec le moins d’incertitudes possibles pour la population et les entreprises. Fort des recettes supplémentaires émanant de la BNS et de la réserve pour politique budgétaire, le déficit prévu dans le prochain budget de l’Etat est limité à 3,9 millions. Ce résultat respecte le frein à l’endettement et permet de conserver les efforts d’investissement.

 

Le Gouvernement jurassien a présenté un budget 2021 selon le calendrier usuel. L’évolution de la crise liée à la Covid-19 est toutefois incertaine et le scénario qui a été retenu pour l’élaboration du budget cantonal est celui qui se base sur la continuité de la situation existante sans tenir compte d’un éventuel blocage complet de la société et de l’économie en cas de forte détérioration sanitaire. L’impact financier de cette pandémie pour l’Etat pour les années 2020 et 2021 est apprécié globalement à ce jour à 37,4 millions nets dont 26,3 millions en termes de manque à gagner.

Avant les effets de la pandémie, le budget présente une croissance des charges limitée à 1,4 % obtenue grâce à une maîtrise des dépenses propres. En effet, le nombre d’emplois plein temps au sein de la RCJU diminue en net de 0,9 EPT. Les charges de biens et services plafonnent, pour leur part, au montant du budget 2020. Par contre, la croissance des charges la plus importante concerne les subventions. Les ressources supplémentaires sont principalement observées dans les domaines du social (+ 9,8 millions), de la formation (+ 3,9 millions), la santé (+ 2,2 millions) et la culture (+ 0,7 million).

Pour les recettes et dans l’objectif de limiter les incertitudes, il est renoncé à intégrer de nouvelles taxes. Par contre, le budget tient compte de la révision de la fiscalité cantonale qui, non seulement, décharge les entreprises mais permet, dès 2021, aux contribuables de déduire davantage pour les primes d’assurance maladie. L’augmentation de la déduction sera de 600 francs par personne adulte et de 200 francs par enfant à charge. Globalement pour l’Etat ces adaptations représentent un manque à gagner de 4,5 millions.

Sans les efforts financiers des années précédentes qui permettent la dissolution complète de la réserve pour politique budgétaire de 30,5 millions, le déficit aurait atteint 34,4 millions dont 20,5 millions expliqués par la pandémie. La dissolution de la réserve absorbe également en grande partie le manque à gagner global lié à la révision fiscale (RFFA) estimée à 11,3 millions. Les recettes supplémentaires attendues de la BNS (+ 11,4 millions), dans le cadre de la nouvelle convention, soutiennent de manière extraordinaire ce budget.

Le Gouvernement entend également limiter les incertitudes en tant qu’investisseur pour l’économie régionale. L'investissement net est réduit par le transfert du patrimoine administratif au patrimoine financier de l'immeuble Morépont 2 pour 2,2 millions. Sans cet élément comptable, l'investissement net s'élève à 35 millions. Par rapport au programme d’investissement 2020, des montants supplémentaires sont prévus, tant en faveur des bâtiments de l’Etat (+ 1,7 million) que des routes (+ 1,3 million). Il appartenait ici également au Gouvernement de maintenir le niveau des investissements dans ces deux secteurs.

Le budget 2021 implique une augmentation de la dette brute de l’ordre de 46 millions pour atteindre 435 millions ou 5'900 francs par habitant. Différents emprunts arrivant à échéance ont été remplacés par la récente émission obligataire. Ces renouvellements permettent de réduire la charge des intérêts passifs de 5,9 à 5,0 millions.

Le Gouvernement a fait preuve de pragmatisme en concentrant les ressources en faveur des citoyennes et citoyens pour permettre à la population de passer cette année 2021 qui s’annonce difficile tout en maintenant le niveau des investissements. Il s’est également montré responsable en tenant compte de la capacité financière de l’Etat tout en conservant des conditions-cadres favorables pour préserver le savoir-faire et les places de travail dans le canton.

 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2020

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.