Image décorative Image décorative

Bandeau Coronavirus -  Image décorative Bandeau Coronavirus -  Image décorative

Le canton interdit l’utilisation en Ajoie d’un herbicide du maïs, le nicosulfuron

Date : 10.12.2020 10:00:00

L’Office de l’environnement interdit l’utilisation de tout produit phytosanitaire contenant du nicosulfuron dans les bassins versants de l’Allaine, de la Coeuvatte et de la Vendline. Cet herbicide, largement utilisé pour désherber les cultures de maïs, s’avère très toxique pour les organismes aquatiques. Il a été régulièrement détecté depuis 2018 dans les principaux cours d’eau d’Ajoie.


Le nicosulfuron est un produit phytosanitaire herbicide couramment utilisé pour le désherbage des champs de maïs. Sa forte toxicité pour les organismes aquatiques est démontrée scientifiquement. En 2016, le Centre ECOTOX (Centre de compétences dans le domaine de l’écotoxicologie appliquée des Ecoles Polytechniques Fédérales) a proposé les critères de qualité pour l’exposition aigüe (0,23 microgrammes par litre) et pour l’exposition chronique (0,0087 microgramme par litre). La valeur d’exposition aigüe ne doit jamais être dépassée, alors que celle de l’exposition chronique ne doit pas être dépassée pendant plus de 14 jours.

L’Office de l’environnement a inclus le nicosulfuron dans ses campagnes de surveillance de la qualité des eaux de surface à partir de janvier 2018. Il a alors été détecté de manière systématique dans l’Allaine et tous les cours d’eau de son bassin versant, y compris la Coeuvatte et la Vendline. Il n’était pratiquement pas présent dans les autres cours d’eau jurassiens. Les concentrations mesurées se sont avérées très fréquemment supérieures au critère de qualité pour l’exposition chronique et dans plusieurs cas supérieures au critère de qualité pour l’exposition aigüe de cette substance. Les analyses réalisées en 2019 et en 2020 ont confirmé la contamination toujours importante dans le bassin versant de l’Allaine et de ses affluents.

L’Office de l’environnement ne dispose pas d’informations allant dans le sens d’utilisations illégales ou non conformes de la substance incriminée. Au contraire, le fait que la contamination soit présente dans tous les cours d’eau surveillés en Ajoie tend à démontrer que, dans cette région, le risque d’une pollution importante des eaux existe même avec une utilisation normale du produit. L’absence d’une contamination générale des autres cours d’eau jurassiens de plaine démontre que le comportement du nicosulfuron dans les sols et les eaux souterraines est particulier dans le bassin versant de l’Allaine. Cette région est caractérisée par d’importantes surfaces de grandes cultures, notamment du maïs, sur des sols directement en contact avec le substrat karstique. Les observations démontrent que le nicosulfuron est insuffisamment retenu par les sols et très faiblement dégradé dans les eaux souterraines.

En date du 1er avril 2020, l’annexe  2 de l’Ordonnance fédérale sur la protection des eaux (OEaux) a été modifiée, en intégrant de nouvelles exigences chiffrées pour 18 pesticides organiques dans les eaux de surface. Pour le nicosulfuron, les valeurs limites définies par le Centre Ecotox en 2016 sont désormais contraignantes pour les autorités.

Les dépassements de valeurs limites sont thématisés depuis 2018 avec le Service de l’économie rurale, la Station phytosanitaire cantonale et la direction d’AgriJura. Cette problématique a été présentée aux agriculteurs lors de séances d’information organisées en 2018 et 2019 par la Station phytosanitaire cantonale, sans que cela ne conduise à une amélioration notable de la qualité des eaux de surface.

Considérant l’acuité de la pollution des eaux et le fait que des alternatives à l’utilisation de la substance incriminée existent, l’ensemble des services concernés ainsi que l’association professionnelle Agrijura ont conclu à la nécessité d’agir, ceci en interdisant l’usage dès le 1er janvier 2021 de tout produit contenant du nicosulfuron sur l’ensemble du territoire ajoulot. Cette mesure apparaît comme la seule à même d’assurer une protection efficace de l’Allaine et de ses affluents.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2021

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.