République et canton du Jura

Pas de danger lié à la radioactivité chez les sangliers dans le Jura

Date : 12.11.2021 10:00:00

 

La campagne de mesures effectuée à l’hiver 2020-2021 par le Services de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) en collaboration avec l’Office de l’environnement (ENV) permet d’exclure tout risque lié à la radioactivité dans les populations de sangliers présentes sur le territoire jurassien.

 

En 2020, une série d’incendies a eu lieu en Ukraine et notamment dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, libérant de la radioactivité (essentiellement du Césium-137) dans l’atmosphère. Ces évènements ont suscité des inquiétudes, relayées notamment auprès du Parlement jurassien par une question écrite en mai 2020 (N° 3313). La thématique a également été reprise dans les médias à l’automne 2020, suite à la publication des taux de contamination du Tessin et des Grisons avec respectivement 5 et 50% des sangliers touchés.


Pour rappel, c’est l’ordonnance Tchernobyl (RS 817.022.151) qui régit le taux maximum de Césium-137 dans les aliments provenant d’animaux sauvages, soit pour le sanglier une concentration maximale de 600Bq/kg. Le sanglier est un animal identifié comme à risque pour sa sensibilité à l’accumulation de particule radioactive via l’ingestion d’un champignon souterrain, la truffe du cerf.


Le SCAV et ENV ont procédé à une campagne de mesures à l’hiver 2020-2021 sur des sangliers prélevés dans les 3 districts. Douze échantillons ont été soumis pour analyse au laboratoire cantonal de Bâle. Les résultats liés aux Césium-137 et -134 (137Cs et 134Cs) ont été jugés conformes pour les sangliers du Jura. Les taux relevés sur les échantillons correspondent à la présence naturelle des radionucléides et très largement inférieurs à la valeur limite légale.

 

Chaque année, quelques centaines de sangliers sont prélevés dans le canton du Jura (presque 600 en 2020 et plus de 700 en 2019). Le SCAV rappelle qu’à l’instar d’autres mammifères, le sanglier est sujet aux parasitoses. Une cuisson à cœur au minimum à 77° C ou une congélation prolongée à - 25° C est nécessaire afin de détruire les potentiels larves et garantir une consommation sûre.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2021

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.