République et canton du Jura

Rentrée scolaire 2021: une rentrée sous le signe d’un certain retour à la normalité

Date : 13.08.2021 10:00:00

L’heure de la rentrée scolaire va sonner lundi prochain 16 août pour 8’110 élèves jurassiens, dont 5'812 à l’école primaire et 2’298 à l’école secondaire. Pour les écoles du secteur postobligatoire, ce sont près de 3’263 jeunes qui reprendront les cours pour l’obtention d’un certificat de maturité, de culture générale ou d’un titre professionnel. Au niveau du Service de l’enseignement (SEN) et du Service de la formation postobligatoire (SFP), plusieurs projets sont en cours pour poursuivre l’amélioration de l’encadrement et de la qualité de l’enseignement.


La reprise de l’enseignement dans une relative normalité pourra s’opérer pour tous les élèves de l’école obligatoire et postobligatoire dans des classes complètes.

En raison de la situation sanitaire et de la forte incidence de la COVID-19, des tests salivaires hebdomadaires auront lieu dans les établissements scolaires (tous les degrés, y compris au secondaire II) durant les trois premières semaines de la rentrée au moins. Il sera ainsi possible de détecter dans les plus brefs délais la présence éventuelle de cas positifs à la COVID-19. Cet effort limité dans le temps permet d’accompagner la levée de l’obligation de porter le masque aux élèves du secondaire ainsi qu’aux enseignant-e-s. Les activités parascolaires, camps, visites culturelles, mélangeant des élèves de classes différentes, pourront être à nouveau organisés moyennant des dépistages avant et après leur déroulement.


Scolarité obligatoire

Introduction de l’éducation numérique à la grille-horaire de 7e année

Le développement de l’éducation numérique se poursuit avec une évolution marquante cette année. L’introduction d’une leçon d’éducation numérique à la grille-horaire de 7e année est en effet une première dans le canton et une étape importante dans la mise en place du futur Plan d’action numérique jurassien de la formation. C’est bel et bien la première fois qu’un temps officiellement dédié à l’éducation numérique est prévu à l’école primaire. Jusqu’ici, l’enseignement du numérique était intégré dans des activités menées dans d’autres disciplines. Une centaine d’enseignant-e-s ont suivi un premier volet de formation ce printemps leur permettant de prendre en charge cette nouvelle discipline. Il ne s’agit pas seulement d’y instruire les élèves aux usages numériques, mais également de mener des réflexions sur le numérique et les médias dans la vie de tout un chacun et plus largement dans la société. De même, la science informatique et l’éducation aux médias seront abordées dans ces cours, en donnant aux élèves le maximum d’outils pour comprendre et faire face au monde actuel, dans lequel les écrans, les réseaux sociaux et l’intelligence artificielle ont une place devenue prépondérante.


Catalogue pour la compensation des désavantages (COMPAD)

La rentrée scolaire au sein de l’école obligatoire verra l’introduction du Catalogue pour la compensation des désavantages (COMPAD). Cela doit permettre une avancée significative dans la prise en compte des limitations occasionnées par un trouble de l’apprentissage ou une déficience diagnostiquée. Il s’agit d’adaptations formelles des conditions d’apprentissage ou d’examen, sans modification des objectifs du Plan d’éducation romand (PER).

Concrètement, le COMPAD propose un catalogue d’outils ou mesures pouvant être mis en place pour accompagner l’élève concerné par une compensation des désavantages. Il est destiné aux enseignant-e-s ordinaires et spécialisé-e-es qui collaborent avec l’équipe thérapeutique pour définir ce qui peut être mis en place pour l’élève, en fonction de sa situation, de son âge et de son degré scolaire.
 

Formation postobligatoire

Concernant le domaine de la formation postobligatoire, les effectifs sont proches de l’année dernière.

Le nombre de contrats d’apprentissage arrêté au 9 août est supérieur de 42 unités par rapport aux nombre de contrats à la même date en 2020. Les contrats sont rentrés plus rapidement que l’année dernière. Les entreprises formatrices continuent d’engager. C’est un constat réjouissant pour la formation professionnelle, particulièrement dans le contexte économique que l’on connaît marqué par la crise.

Dans le domaine de la transition, 322 inscriptions ont été effectuées sur la plateforme « Mon app’ ». Cette année, davantage de contrats d’apprentissage ont été signés et moins de jeunes débuteront une année de transition.

Divers projets sont poursuivis dans les divisions de formation du CEJEF : numérisation dans la formation, diverses réformes dans les ordonnances de formation professionnelle ainsi que le plan d’étude de l’Ecole de culture générale et l’introduction de la branche informatique au Lycée.

 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2021

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.