République et canton du Jura

Vers une forte réduction des éclairages après 22 h

Date : 28.07.2021 10:00:00

La pollution lumineuse constitue une thématique pleinement d’actualité. Avec l’extinction de lampes et d’enseignes publicitaires au cœur de la nuit, une action simple et peu coûteuse permet d’agir en faveur de la biodiversité. Les autorités cantonales ont analysé la situation dans les villes et villages et ont répertorié plus de 200 éclairages pouvant potentiellement être éteints au cœur de la nuit. Une démarche d’incitation à l’extinction a été lancée.

 

Le canton du Jura a formalisé en 2019 une politique visant à réduire les émissions lumineuses dans le territoire. Sept mesures ont été définies et sont progressivement mises en œuvre. La documentation est disponible sous http://www.jura.ch/pollutionlumineuse. Le réseau des routes cantonales a par exemple fait l’objet d’une analyse globale. 15 lampes sises dans des carrefours en dehors des zones bâties et dont l’apport à la sécurité routière n’était pas donné, ont ainsi déjà été supprimées. La pertinence de retirer d'autres points lumineux, à l'entrée de certaines localités, est en outre en discussion avec certaines communes.

Ces derniers mois, les autorités se sont penchées sur une autre mesure consistant à faire éteindre au cœur de la nuit les enseignes publicitaires et autres éclairages commerciaux encore présents au sein des villes et villages. Actuellement, le Canton n’accepte plus la pose de nouvelles enseignes qui resteraient allumées après 22 h, hormis lorsqu’une utilisation commerciale nocturne des lieux le justifie (stations-services, bancomats, bars, etc.). Dans le cadre des permis de construire, l’Etat veille également à limiter l’éclairage extérieur des bâtiments, par exemple en exigeant des dispositifs d’enclenchement automatique plutôt qu’un éclairage permanent lorsque des besoins sécuritaires sont évoqués.

Un grand nombre d’éclairages a par contre été accepté ou simplement installé par le passé sans procédure particulière. Cette luminosité doit ainsi pouvoir être réduite à court terme. L’extinction des lampes et des réclames en pleine nuit constitue une action simple et efficace, également dans l’intérêt des propriétaires qui payent l’électricité.

Ces dernières semaines, lors de patrouilles ou déplacements nocturnes, certains services de l’Etat (notamment la Police cantonale et le Service des infrastructures) ont ainsi répertorié plus de 200 éclairages qui restent allumés durant toute la nuit ou une grande partie de celle-ci. Il s’agit souvent d’enseignes publicitaires sur les bâtiments, mais aussi de différentes vitrines. Fin juin, l’Office de l’environnement a envoyé un courrier à tous les détenteurs de tels éclairages pour les inciter à éteindre dès 22 heures. Une démarche volontaire doit déjà permettre une réduction notable des éclairages nocturnes. Un bilan de cette phase d’incitation sera mené en 2022. Les éclairages conséquents encore présents et ayant manifestement un impact sur l’environnement pourront alors faire l’objet d’une procédure administrative.

La République et Canton du Jura poursuit ainsi ses actions, en agissant ici de manière pragmatique et en comptant sur la bonne collaboration des firmes et personnes concernées. A l’heure du réchauffement climatique et de l’érosion de la biodiversité, des mesures concrètes sont en effet nécessaires et attendues par la population.

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2022

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.