Missions

Garantir le bien-être des animaux et prévenir les mauvais traitements

Veiller à la santé des animaux par la prévention et la lutte contre les maladies contagieuses

Veiller au respect des exigences du trafic international d'animaux et de produits animaux

Veiller à la protection des consommateurs en matière d'hygiène des denrées alimentaires d'origine animale

Garantir l'élimination des sous-produits animaux en préservant la santé humaine et animale et en respectant l’environnement

Actualité

Grippe aviaire, appelée aussi influenza aviaire ou peste aviaire

Suite à l’annonce de cas de peste aviaire, identifié comme étant la souche H5N8, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne, l’OSAV prend des mesures préventives contre l’introduction du virus dans le but de protéger le cheptel avicole suisse.

Les pays touchés par le virus ont pris les mesures qui s’imposent pour empêcher que le virus ne se propage.

Toujours dans le but de protéger le cheptel avicole suisse, l’OSAV a édicté deux ordonnances de manière préventive. Ces textes légaux interdisent les importations de volailles en provenance des zones de protection et de surveillance délimitées dans les pays touchés par la grippe aviaire.

Selon les connaissances actuelles, le virus est très pathogène chez les volailles mais n’est pas transmissible à l’homme.

De plus, étant donné que les denrées alimentaires à base de viande de volaille ne jouent qu'un moindre rôle dans la transmission du virus, les consommateurs n'ont pas besoin de modifier leur comportement alimentaire.

Tuberculose chez le gibier

Depuis le 1er août 2014, chasseurs et organes de surveillance de la chasse ont l'obligation, en vertu de la législation sur les épizooties, d’annoncer à un vétérinaire officiel du Service vétérinaire cantonal les lésions suspectes de tuberculose.