République et canton du Jura

Statistique policière de la criminalité 2018: les infractions au code pénal en baisse de 10%, la cybercriminalité augmente de 50%

Date : 25.03.2019 10:45:00

La Police cantonale jurassienne a présenté lundi 25 mars 2019 des chiffres de la criminalité 2018 en baisse de 10% sur un an. Le nombre de cambriolages a continué de reculer (-15%). Le taux d’élucidation pour les infractions au code pénal reste élevé à 42.8%. Le nombre d’affaires liées à la cybercriminalité est, lui, en nette augmentation (+50%).


Au niveau de la criminalité, le bilan de l’année 2018 révèle un nombre d’infractions au Code pénal en baisse, à 2’444 affaires (contre 2'730 en 2017), soit une baisse de 10%. La Suisse enregistre une légère baisse du total général des infractions (-1%). Le taux d’élucidation atteint 42.8 % dans le Jura (idem qu’en 2017) contre 37.9% en moyenne suisse.

Le Jura enregistre pour la première fois une fréquence des infractions sous la barre des 40 infractions pour 1000 habitants pour les trois districts, avec une fréquence de 33.3%o (37.3%o en 2017), cela alors que la moyenne suisse est de 51,0%o.

1443 infractions au Code pénal ont été commises dans le district de Delémont (fréquence 37.6%o contre 40.8%o en 2017), 764 dans le district de Porrentruy (fréquence de 31.1%o contre 36.8%o en 2017) et 237 aux Franches-Montagnes (fréquence de 22.8%o contre 26,0%o en 2017).

401 infractions à la Loi sur les stupéfiants ont été commises en 2018 (+10%), avec un taux d´élucidation de 99%, 198 infractions à la Loi sur les étrangers (-6%, taux d´élucidation 100%) et 111 infractions à d´autres lois fédérales (+5%, taux d’élucidation 93.7%).

Concernant le nombre d´infractions contre la vie ou l’intégrité corporelle, il est pour 2018 de 177 infractions (176 en 2017 soit +1%), avec un taux d’élucidation de 92.3%. L’an dernier, il y a eu 1 affaire d’homicide qui a été élucidée. Les violences graves ont augmenté d’une infraction (6 infractions en 2018 contre 5 en 2017).

Les violences domestiques sont en augmentation (+14%) passsant de 105 à 120 infractions. La tendance est la même au niveau suisse (+9%). Dans ce domaine, il convient de relever qu’il n’y a pas eu de violence grave pour les 120 infractions relevées (homicide, tentative d’homicide, lésions corporelles graves, viol).

Le nombre d’infractions contre le patrimoine est également en baisse (-13%) pour un total de 1'512 infractions (1’739 en 2017). Au niveau suisse leur baisse est de 3%.

En 2018, les vols par effraction sont encore en nette régression (-15%) alors qu´ils reculent de 7% au niveau suisse. Le taux d´élucidation pour les vols par effraction est de 27.6%, contre 16,3% au niveau suisse.

De nombreuses identifications et interpellations ont été faites en 2017. Elles ont largement contribué à la diminution drastique des cambriolages pour 2018, infractions principalement perprétrées par la criminalité itinérante.

Le nombre de brigandages en 2018 est de 4 infractions (6 en 2017). Le taux d'élucidation des brigandages reste très élevé et se situe à 50%. Aucun brigandage avec lésions corporelles graves n´a été commis sur notre territoire en 2018.

Les infractions contre l’honneur, le domaine secret ou privé ont également encore régressées (-6%), soit 182 cas en 2018 contre 194 en 2017).

Les infractions contre l’intégrité sexuelle ont progressé de 44% pour passer de 36 infractions en 2017 à 52 en 2018. 3 infractions de viol ont été dénoncées au MP en 2018 contre 1 en 2017 (100% d’élucidation). Les infractions liées à des actes d’ordre sexuel avec des enfants sont en augmentation de 38% pour passer de 8 infractions en 2017 à 11 en 2018. La mise en place d’un protocole a soutenu l’annonce de cas à la police. Les infractions pour la pornographie ont augmenté de 117% pour passer de 6 infractions en 2017 à 13 en 2018. Cette augmentation est avant tout liée à l’utilisation des nouvelles technologies (internet, sexting). Au niveau suisse, les infractions contre l´intégrité sexuelle ont progressé de 8% par rapport à 2017.

Le nombre total des infractions à la loi sur les stupéfiants est en augmentation (+10%) et 401 infractions en 2018 contre 366 en 2017. La politique criminelle 2018 en matière de stupéfiants a été de mettre l’accent sur les trafics. Des achats de stupéfiants via le darknet ont pour la première fois été relevés. Les amendes d’ordre en matière de stupéfiants sont par contre en nette diminution en 2018 par rapport à 2017 (38 en 2018 contre 272 en 2017, conséquence de l’ATF).

L’année 2018 a confirmé la recrudescence d’infractions liées la cybercriminalité (+50% par rapport à 2017, avec 108 infractions en 2018 contre 72 en 2017). En 2018, la police cantonale a mis en place un processus pour le traitement de ce type de délinquance liée à des codes phénomènes (phishing, hacking malware, cyber-escroquerie, money-mules, sextorsion, etc.). Le processus permet de présenter ces chiffres qui ne ressortent pas encore clairement sous cette forme dans la statistique de la criminalité policière de l’OFS (projet pour 2020).

La police cantonale jurassienne se réjouit des chiffres 2018 qui sont comparativement très bons et relève une excellente collaboration avec ses partenaires suisses et étrangers.

Les statistiques sont publiées sur le site via ce lien 

«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2019

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.