Tous les titres du Code pénal en très forte baisse en 2017

La Police cantonale jurassienne a présenté lundi 26 mars 2018 des chiffres 2017 en forte baisse avec 2730 infractions au Code pénal en 2017 contre 3370 en 2016 (-19%). Fait réjouissant, le nombre de cambriolages poursuit sa chute (-26%). La statistique laisse apparaître une fréquence des infractions toujours inférieure à la moyenne suisse et est passée au-dessous des 40 infractions pour 1000 habitants. Le taux d’élucidation pour les infractions au code pénal, déjà très élevé en 2016, est encore supérieur pour l’année 2017.

Au niveau de la criminalité, le bilan jurassien de l’année 2017 révèle un nombre d’infractions au Code pénal en forte baisse, à 2'730 affaires (contre 3´370 en 2016), soit une baisse de 19%. Sur le plan suisse, une légère baisse du total général de ces infractions (-6%) est enregistrée. Le taux d’élucidation atteint 42.8 % dans le Jura (41.5% en 2016) contre 36.0% en moyenne suisse. Il s’agit du meilleur taux d’élucidation pour le Jura depuis la création de la statistique policière de la criminalité.

366 infractions à la Loi sur les stupéfiants ont été commises en 2017 (+36%), avec un taux d´élucidation de 99.2%, 210 infractions à la Loi sur les étrangers (-26%, taux d´élucidation 100%) et 106 infractions à d´autres lois fédérales (+7%, taux d’élucidation 96.2%).

Sur le plan géographique et au niveau de la fréquence et de l´évolution des infractions, le Jura recense donc 2’730 infractions, soit une fréquence de 37.3%o (46.3%o en 2016), alors que la moyenne suisse est de 52.1%o. La fréquence des infractions passe pour la première fois sous le seuil des 40.0%o.

1551 infractions au Code pénal ont été commises dans le district de Delémont (fréquence 40.8%o contre 53.5%o en 2016), 910 dans le district de Porrentruy (fréquence de 36.8%o contre 39.9%o en 2016) et 269 aux Franches-Montagnes (fréquence de 26.0%o contre 35.1%o en 2016). Les trois districts se situent donc nettement en-dessous de la moyenne nationale (52.1%o).

Concernant le nombre d´infractions contre la vie ou l’intégrité corporelle, il est pour 2017 de 176 infractions (245 en 2016 soit -28%, taux d’élucidation 94.3%). En 2017, il y a eu 1 tentative d´homicide comme en 2016 (taux d´élucidation 100%). Les violences graves sont également en diminution (5 infractions en 2017 contre 7 en 2016, soit -29%).

Les violences domestiques sont en nette diminution (-47%), passant de 198 à 105 infractions alors qu’au niveau suisse, elles diminuent de 4%. Dans ce domaine, il convient de relever qu’il n’y a eu aucune violence grave pour les 105 infractions recensées.

Le nombre d’infractions contre le patrimoine est également en forte baisse, soit une diminution de 17% pour un total de 1'739 infractions (2´083 en 2016). Les vols ont diminué (-21%). Au niveau suisse, leur baisse est de 7%.

En 2017, les vols par effraction sont encore en nette régression (-26%) alors que sur le plan national, ils reculent de 12%. Le taux d´élucidation pour les vols par effraction dans le canton du Jura est de 29.4% contre 16.7% sur l’ensemble du pays.

Le haut taux d’identifications pour les vols par effraction est lié au développement du renseignement forensique et à l’analyse proactive. Le Jura a encore été principalement impacté au début 2017 par la criminalité itinérante provenant des pays de l´Est et à l´origine de délits sériels. De nombreuses identifications et interpellations ont été faites, notamment en début 2017. Elles ont contribué à la diminution drastique des cambriolages dès mai 2017.

Le nombre de brigandages en 2017 est supérieur de 2 infractions par rapport à 2016, portant à un total de 6 affaires. Le taux d'élucidation des brigandages reste élevé et se situe à 50%. Aucun brigandage avec lésion corporelle grave n´a été commis sur notre territoire en 2017.

Les infractions contre l’honneur, le domaine secret ou privé ont également régressé (-22%), soit 194 cas en 2017 contre 249 en 2016.

Les infractions contre l’intégrité sexuelle ont aussi diminué de 18% pour passer de 44 infractions en 2016 à 36 en 2017. 1 infraction de viol a été dénoncée au Ministère public jurassien en 2017 contre 5 en 2016. Au niveau suisse, on relève, pour 2017, une augmentation de 5% des infractions contre l´intégrité sexuelle par rapport à 2016.

Le nombre total des infractions à la loi sur les stupéfiants est en augmentation (+36%), soit 366 infractions en 2017 contre 269 en 2016. Si la politique criminelle 2016 en matière de stupéfiants a été de mettre l’accent sur le démantèlement de trafics « graves », 2017 a poursuivi sur cet axe en y ajoutant la gestion des infractions découlant des affaires graves de 2016. Pour l’année 2017, aucun trafic de drogues de synthèse n’a été détecté. Les amendes d’ordre en matière de stupéfiants sont par contre en légère augmentation (211 en 2016 contre 272 en 2017).

 

Les chiffres et le bilan 2017 sont très bons et le taux d’élucidation excellent. Il permet d’avoir une bonne vision de la criminalité sur notre territoire, indispensable et efficient dans le cadre d’analyses proactives et opérationnelles. La police cantonale jurassienne relève une excellente collaboration, tant à l’interne qu’avec ses partenaires suisses et étrangers.