Descriptif des filières de transition

Raccordement

La filière de raccordement permet à des personnes présentant des lacunes dans ce domaine spécifique de compétences de remédier aux manques par une préparation scolaire intensive. La mesure doit permettre d’accéder à une formation générale ou à une formation professionnelle exigeante.

Elle est réservée aux personnes présentant le potentiel et un socle de connaissances de base suffisant pour atteindre les acquis scolaires requis. La structure veille à mettre en place une procédure de sélection efficace et objective.

Le raccordement est un programme scolaire à plein temps (5 jours d’école) et est constitué de branches obligatoires (français, mathématiques, allemand, sciences expérimentales et humaines notamment), ainsi que d’ateliers thématiques à choix. Les cours sont dispensés par une division du CEJEF.

Préapprentissage dual (de professionnalisation)

Le préapprentissage dual s’adresse à des jeunes avec un projet professionnel clair. Il est constitué de 2 jours par semaine de travail scolaire et de 3 jours d’activités pratiques chez un employeur avec lequel le jeune a conclu un contrat. Le contrat est soumis à l’approbation des services compétents.

Les cours scolaires ont pour objectif de consolider ou de développer les acquis dans les branches en lien avec l’apprentissage visé (orientations dans le domaine technique, artisanal, commercial, santé social). En complément, l’expérience pratique permet de découvrir, d’exercer et d’appliquer des gestes professionnels dans une profession spécifique, en vue d’accéder à un apprentissage dans le même domaine ou dans un domaine semblable.

Les cours sont dispensés par une division du CEJEF.

Préapprentissage en alternance (d’orientation)

Le préapprentissage en alternance est constitué de 2 jours par semaine de travail scolaire et de 3 jours de stages et de recherches de solution de formation attestés. Les cours scolaires ont pour objectif de consolider ou de développer les acquis dans les branches en lien avec l’apprentissage visé (orientations dans le domaine technique, artisanal, commercial, santé social). Les stages et recherches de solution de formation permettent de consolider un choix professionnel en vue de trouver une solution de formation pour l’année scolaire suivante. Les stages sont à organiser par la personne en formation, avec le soutien de l’accompagnateur/trice en formations transitoires. L’élève devra démontrer les jours de stages effectués au moyen du contrat de stage et/ou du rapport de stage.

Le contrat de formation est signé par l’école. La partie scolaire est commune avec le préapprentissage dual. Les cours sont dispensés par une division du CEJEF.

Préapprentissage d’intégration (PAI)

Sans constituer une offre de formation à part entière ou une filière en tant que telle, le préapprentissage d’intégration doit être distingué des autres filières par la nature de son financement et le public concerné. L’objectif de ce projet est de permettre aux jeunes migrants issus de l’asile d’entrer en formation professionnelle. Le PAI bénéficie d’un soutien fédéral, qui exige en contrepartie certaines prestations. Un contrat de prestations précise la nature de celles-ci. Dans le Jura, 12 places de préapprentissage d’intégration sont financées par la Confédération. Des conditions d’admission particulières s’appliquent aux jeunes migrants issus de l’asile.

Les jeunes qui suivent le PAI sont intégrés dans les classes du préapprentissage dual ou en alternance. Ils bénéficient en plus de cours de soutien et d’appui pour compenser les retards, essentiellement en langue française.

Un projet complémentaire devrait prochainement faire l’objet d’une décision du Gouvernement pour inclure les publics migrants hors asile.

Option projet professionnel (TOPP)

Le cycle de transition «Option Projet Professionnel» permet d’acquérir une expérience professionnelle dans différents domaines. Cette expérience s’acquiert dans le cadre des cours pratiques organisés et lors des stages effectués en entreprise 3 jours par semaine. A cela s’ajoutent également la bonne connaissance des professions existantes et la sensibilisation au monde de la formation professionnelle. Les branches générales dispensées 2 jours par semaine permettent à l’élève de consolider et développer les connaissances scolaires nécessaires à sa future formation.

Les cours sont dispensés par une division du CEJEF.