Description des filières de transition

Les jeunes qui n’ont pas de solution de formation pour la rentrée prochaine peuvent s’annoncer à MON APP’. L’accompagnement proposé doit aider les jeunes à signer un contrat d’apprentissage (CFC ou AFP). S’ils n’y parviennent pas et qu’ils remplissent les conditions d’admission, ils peuvent être admis en filières de transition, soit en raccordement ou en préapprentissage. L’orientation vers l’une ou l’autre de ces deux filières se fait sur la base des informations transmises par le formulaire MON APP’. Ces filières, d’une durée d’un an, commencent par un mois d’identification, qui permet de confirmer ou de modifier la filière de transition proposée.

Le Raccordement

La filière de raccordement permet à des jeunes présentant des lacunes scolaires de remédier aux manques par une préparation intensive. Le raccordement est réservé aux personnes présentant le potentiel et un socle de connaissances de base suffisant pour atteindre les acquis scolaires requis pour accéder à une formation générale ou à une formation professionnelle exigeante.

Le raccordement est un programme scolaire à plein temps et est constitué de branches obligatoires, ainsi que d’ateliers thématiques à choix.

Le Préapprentissage

La filière de préapprentissage s’adresse à des jeunes souhaitant s’orienter vers la formation professionnelle. Elle se décline en :

Préapprentissage dual

Le préapprentissage dual implique la signature d’un contrat de préapprentissage avec une entreprise ou une institution. Il s’adresse à des jeunes avec un projet professionnel clair, dans les domaines technique, artisanal, commercial, santé ou social. Il est constitué, selon les domaines, de 1 à 2 jours par semaine de travail scolaire et de 3 à 4 jours d’activités pratiques chez un employeur ou une institution.

Les cours scolaires ont pour objectif de consolider ou de développer les acquis dans les branches en lien avec l’apprentissage visé. En complément, l’expérience pratique permet de découvrir, d’exercer et d’appliquer des gestes professionnels dans une profession spécifique, en vue d’accéder à un apprentissage dans le même domaine ou dans un domaine semblable.

Préapprentissage d’orientation « Option projet professionnel »

Le préapprentissage d’orientation « Option projet professionnel » est destiné aux jeunes dont le choix professionnel n’est pas encore établi. Il prépare le jeune à choisir un secteur d’activités, en acquérant une expérience professionnelle large, dans les domaines technique, artisanal, commercial, santé ou social. Cette expérience s’acquiert dans le cadre de cours pratiques organisés par une division du CEJEF et de stages effectués dans différentes entreprises ou institutions, organisés par la personne en formation. Des branches générales permettent à l’élève de consolider et développer les connaissances scolaires nécessaires à sa future formation.

Il existe une troisième forme de préapprentissage, le Préapprentissage d’intégration (PAI), réservé exclusivement aux jeunes migrants issus de l’asile.

Préapprentissage d’intégration (PAI)  

Sans constituer une offre de formation à part entière ou une filière en tant que telle, le préapprentissage d’intégration doit être distingué des autres filières par la nature de son financement et le public concerné. L’objectif de ce projet est de permettre aux jeunes migrants issus de l’asile d’entrer en formation professionnelle. Le PAI bénéficie d’un soutien fédéral, qui exige en contrepartie certaines prestations. Un contrat de prestations précise la nature de celles-ci.

Les jeunes qui suivent le PAI sont intégrés dans les classes du préapprentissage dual. Ils bénéficient également de cours de soutien et d’appui pour compenser les retards, essentiellement en langue française.

 

Les décisions d’admission en filières de transition sont communiquées par le Service de la formation postobligatoire en juin 2020. Bien que les jeunes se soient annoncés à MON APP’, ils doivent poursuivre leur recherche d’une place d’apprentissage ou de préapprentissage.