Situation

 

Le virus de la grippe aviaire a été mis en évidence chez un héron cendré et un paon dans le canton de Zurich.

L’OSAV en collaboration avec les autorités vétérinaires cantonales ont pris des mesures destinées à protéger les volailles domestiques en Suisse.

A partir du 28 novembre 2022 la Suisse, et donc le canton du Jura, est en «région de contrôle» (Kontrollgebiet).
 

Décisions

Les mesures suivantes, destinées à prévenir la propagation de l’influenza aviaire, s’appliquent à partir du 28 novembre 2022 et sont valable jusqu’au 15 février 2023, sous réserve de l’évolution de la situation:

►  Premièrement, il faut séparer les différentes espèces de volailles au sein de l’unité d’élevage : cette mesure permet d’éviter que les oiseaux coureurs et les oies, chez qui une infection ne se manifeste pas forcément par des symptômes visibles, ne contaminent les espèces de volailles beaucoup plus sensibles (comme les poules et les dindes).

  • Séparer les poules et les dindes des canards et des oies.
     

►  Deuxièmement, il s’agit de prévenir tout contact entre les oiseaux sauvages et toutes les espèces de volailles dans les unités d’élevage (aussi les oiseaux coureurs et les oies).

  • Limiter l’accès extérieur des volailles domestiques aux jardins d’hiver couverts par un toît idéalement ou à minima aux aires de sorties protégées et couvertes par des filets ou grillages.
  • Protéger les aires extérieures par des clôtures, grillages ou filets d’un maillage inférieur à 4cm.
  • S’assurer que les oiseaux sauvages ne puissent pas accéder aux zones où s’alimentent et s’abreuvent les volailles domestiques.
  • Si des accès extérieurs protégés ne peuvent pas être garantis, il faut alors confiner à l’intérieur les volailles domestiques (dans le poulailler).
     

►  Troisièmement, il faut appliquer soigneusement les mesures d’hygiène, afin d’éviter que le virus ne s’introduise dans l’unité d’élevage par l’intermédiaire des personnes ou des outils.

  • Respecter les mesures de biosécurité, à savoir : avant d’entrer dans les espaces de détention et en sortant, changer de chaussures et de survêtements et se laver et désinfecter les mains.
  • Installer un sas de protection sanitaire (pour changer de chaussures et de vêtements de protection) avec un bain de décontamination.
  • Limiter au strict minimum le nombre de personnes ayant accès au poulailler et ne laisser entrer aucun visiteur.
     

►   Quatrièmement, les expositions, marchés, foires ou autres manifestations avec la volaille domestique sont interdites.
 

►  Cinquièmement, les détenteurs de volailles domestiques ont le devoir d’annoncer au vétérinaire les cas de suspicion de grippe aviaire.

  • En cas de constatation de symptômes respiratoires (difficultés à respirer), d’apathie soudaine, de diminution de la ponte ou de la diminution de la consommation de l’aliment et de l’eau.

Autres informations

Risque de transmission à l’être humain:

  • S’agissant des souches de HPAI qui circulent actuellement en Europe, rien n’indique qu’il existe un risque de transmission à l’être humain. Cependant, les mesures d’hygiène servent aussi à protéger les humains, étant donné qu’il faut toujours s’attendre à des mutations de l’influenza aviaire.