République et canton du Jura

Augmenter la sécurité sur le chemin de l’école

Date : 21.10.2021 06:18:00

Augmenter la sécurité sur le chemin de l’école

Les écolier-ère-s seront de retour sur le chemin de l’école dès le 25 octobre alors que les journées se raccourcissent. Outre le choix d’un itinéraire adapté et d’habits visibles, la sécurité des enfants sur le chemin de l’école peut être grandement favorisée par la mise en oeuvre de conditions cadres adaptées et accessibles. En effet, les lignes de Pedibus, l’apport des Patrouilleur-euse-s et l’adoption d’un Plan de mobilité scolaire sont des solutions très efficaces.

L’arrivée de l’automne implique des journées plus courtes et les enfants sont confrontés aux difficultés de la circulation routière avec des risques d’accidents plusieurs fois par jour. Leur sécurité est directement en lien avec l’itinéraire emprunté et leur visibilité. Cependant, la mise en oeuvre de ligne de Pedibus, l’aide apportée par des Patrouilleur-euse-s scolaires ou encore la réalisation d’un Plan de mobilité scolaire sont sans nul doute des solutions efficaces pour augmenter la sécurité des enfants sur le chemin de l’école. Explications :

Aller à l’école à pied, en toute sécurité avec le Pedibus :

L’ATE Association transports et environnement, par le biais de coordinateurs cantonaux, aide à la mise en oeuvre de lignes Pedibus, un système participatif d’accompagnement pour amener ses enfants à pied à l’école. Sécurité, convivialité, gain de temps et bon pour la santé, sont les avantages de ce système. Les lignes Pedibus s’organisent presque comme une ligne de bus avec un horaire, des trajets et des arrêts et en sécurité sous la conduite d’un adulte; seules les roues manquent. Les parents qui voudraient créer une nouvelle ligne pour sécuriser les trajets d’enfants d’un quartier ou rejoindre une ligne existante peuvent bénéficier gratuitement d’aides et d’une assurance. Outre les conseils avisés d’une professionnelle de la Coordination Pedibus Jura, du matériel pour les sondages, des dépliants, des affiches et gilets, entre autres, peuvent être obtenus pour réaliser ce projet. Les lignes déjà existantes sont visibles par ce lien. On y trouve également la marche à suivre pour en créer une nouvelle. Toutes les informations et documents sont disponibles sur www.pedibus.ch.

Traverser en toute sécurité avec les Patrouilleur-euse-s scolaires :

Le Bureau de prévention des accidents (BPA) propose un concept pour la sécurisation des passages pour piétons aux moments des allers et venues des élèves. Avec l’aide d’instructeur-trice-s de la police, la formation, le matériel et une assurance gratuite sont mis en oeuvre pour permettre la sécurisation du chemin de l’école. Les Patrouilleur-euse-s peuvent être des adultes ou les élèves les plus âgés. Leur tâche consiste à sécuriser la traversée de la route en gérant le trafic. Dûment formés et équipés, ils sont d’une grande aide, notamment pour les plus petits. Pour devenir patrouilleur-euse, la police est à votre disposition.

Créer des trajets sécurisés dans sa commune avec le Plan de mobilité scolaire (PMS) :

L’ATE Association transports et environnement propose cet outil grâce à sa longue expérience en matière de mobilité scolaire et de sécurité des déplacements. Les Plans de mobilité scolaire permettent de concevoir de manière globale les déplacements générés par les établissements scolaires et de proposer des solutions qui tiennent compte de l’ensemble des problèmes identifiés. Ils sont réalisés sur mandat des communes. Il s’agit d’une démarche participative qui rassemble les enfants, les parents, les enseignant-e-s, ainsi que les services concernés. Les déplacements des écoliers sont détaillés, cartographiés et analysés. Les points dangereux sont ainsi mis en exergue et des propositions concrètes de sécurisation, favorisant la mobilité douce, sont apportées. Elles peuvent être suivies d’activités pédagogiques et de sensibilisation.

Finalement, voici les conseils de base pour des déplacements en toute sécurité :

  • Bien choisir l’itinéaire : le chemin le plus sû n’est pas toujours le plus court.
  • Etre visible : vêtements clairs et équipements réfléchissants.
  • Marcher toujours sur le côté intérieur du trottoir ; c’est là que la sécurité des piétons est la meilleure.
  • Avant de traverser, il faut :
    • S’arrêter.
    • Regarder, écouter.
    • Marcher que lorsqu’il n’y a plus de véhicule qui arrive ou lorsque les véhicules sont complètement arrêtés.
    • Regarder encore une fois des deux côtés pendant la traversée de la route.
  • Les cyclistes veilleront, en plus des catadioptres prescrits, àcirculer avec un bon élairage.
  • Les conducteurs de véhicules à moteur seront attentifs et circuleront à une allure adaptée à la situation.

 

Personnes de contact:

  • Lyane Wieland, coordinatrice Pedibus Jura ad intéim, 076 / 465 41 61
  • Emilie Roux, chargée de projet des Plans de mobilité scolaire, Bureau romand de l’ATE Association transports et environnement, 022 / 734 70 44
  • Marc Kipfer, porte-parole au Bureau de prévention des accidents BPA, 031 / 390 21 21
  • Yvan Dick, sergent-major, responsable du groupe d’Education routière à la Police cantonale jurassienne, 032 / 420 65 65
«  Retour
Partager

Jura l'original  ch.ch  Promotion Economique  Jura Tourisme  Site certifié par Access-for-all 

Contacts | Impressum | Conditions d'utilisation | Accessibilité

Copyright © jura.ch - 2022

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.